Reconstruction 1950-2000

Par gohs — Dernière modification 27/01/2014 17:59

Données et cartes

OBSERVATIONS RECONSTRUCTION 1950-2000CAUSES:ECHELLE GLOBALE CAUSES:ECHELLE REGIONALE

 

 

Variabilité régionale des vitesses d’évolution du niveau de la mer au cours des dernières décennies : Reconstruction du niveau de la mer dans le passé (période 1950-2003) combinant altimétrie, données marégraphiques, hauteurs de mer stériques et sorties de modèles d'océan.

Grâce à sa couverture globale, l’altimétrie permet de mettre en évidence la variabilité régionale des vitesses de variation du niveau de la mer depuis 15 ans (voir niveau de la mer : études globales) ; Pour les décénnies précédentes, cette information est inaccessible avec les seuls enregistrements marégraphiques. Il est toutefois possible de reconstruire en 2 dimensions le niveau de la mer dans le passé en combinant l’information temporelle des données marégraphiques in situ (séries longues mais de distribution limitée et hétérogène). avec l’information spatiale issue soit de l’altimétrie (grilles globales mais de courte durée) soit des hauteurs de mer stériques (données hydrographiques in situ) ou encore issue de sorties de modèles de circulation générale océanique. Une telle approche a déjà été développée par J. Church (CSIRO) pour reconstruire des grilles globales de niveau de la mer sur 1950-2000 avec 9 années de données Topex. L’information spatiale (covariances spatiales) est basée sur l’analyse en EOF (Empirical Orthogonal Functions) des grilles de hauteur de mer (altimétriques ou stériques ou issues de modèles). Une hypothèse sous jacente à cette approche est la stationnarité temporelle des covariances spatiales. Les résultats ont montré que la période de temps couverte par les covariances spatiales est un facteur critique pour la qualité de la reconstruction (Berge-NGuyen et al., 2008). La méthode a été étendue à l’utilisation de données marégraphiques combinée avec des grilles 2-D de hauteurs de mer issues de sorties de modèles de circulation générale oéanique (ORCA2 avec assimilation développé au CERFACS sur 1958-2003).

L'avantage d’utiliser les grilles de sorties des modèles est double : l’information n’est pas limitée à l’expansion thermique mais contient aussi l’effet de la salinité ; et la durée courverte par les grilles est de plus de 40 ans (1958-2003), ce qui résoud la question de la possible non stationarité des structures 2-D issues de l’altimétrie. Le figure 1 ci-dessous présente la carte des tendances sur 1950-2003 du niveau de la mer ainsi reconstruit (Llovel et al., en préparation).

Niveau de la mer 4






























Actions sur le document

logo cnes logo IRD Logo université de Toulouse Logo université Paul Sabatier Logo CNRS
Logo bibliothèque OBS Logo Observatoire Midi Pyrénées