Vous êtes ici : Accueil / Recherches / Equipes / Cryosphère satellitaire / Activités de recherche / Suivi du système austral

Suivi du système austral

Par cryo — Dernière modification 06/05/2015 13:14

Le suivi global du système austral passe par l’homogénéisation et le raccordement des mesures altimétriques entre TOPEX-Poseïdon et ERS du courant circumpolaire à l’intérieur du continent qui sont un des objectifs du CTO.

L’analyse des mesures altimétriques de l’océan austral est un objectif commun à différentes équipes et réseaux d’observation (CTO, ROSAME). A court terme, nous chercherons à relier le flux d’eau entre le continent et l’océan, l’étendue des glaces de mer, les perturbations atmosphériques entrant sur le continent et les caractéristiques des masses d’eau. A plus long terme, nous espérons relier les différentes échelles temporelles et notamment détecter l’onde circumpolaire Antarctique pour en comprendre l’origine et les impacts.

Les glaces de mer

Les glaces de mer ont un rôle important sur le climat par leur effet d’albédo, sur les échanges entre océan et atmosphère et via leur aptitude à stratifier les eaux océaniques. L’estimation de l’épaisseur du manteau neigeux recouvrant les glaces de mer australes, peut donner une indication sur la répartition neigeuse autour du continent, et sa variabilité spatio-temporelle. Par ailleurs de nombreux indices climatiques doivent être suivis comme la position et la taille des polynies ou la durée d’englacement.

Les entrées d’air humide et les précipitations associées sur le continent sont très variables et nous développons un modèle stochastique qui prend en compte les caractéristiques dynamiques de l’Antarctique pour modéliser sa réponse à ces fluctuations naturelles. Ainsi, on a 12% de chance que la variabilité du forçage en Antarctique, induise une élévation de la mer, estimée sur 30 ans, comprise entre 0.5 mm/an et 1 mm/an. Ce modèle doit être amélioré, notamment en considérant une variabilité plus réaliste, d’un point de vue temporel, grâce aux mesures issues des carottages (coll. LSCE) et spatial, par des modèles météorologiques (coll. LGGE) ou par le suivi par satellite de l'ensemble de la région australe.

Actions sur le document

logo cnes logo IRD Logo université de Toulouse Logo université Paul Sabatier Logo CNRS
Logo bibliothèque OBS Logo Observatoire Midi Pyrénées