Golfe du Lion

Par Webmaster Legos Dernière modification 09/10/2014 10:44

Le courant Liguro-Provençal en Méditerranée.

 

La frange littorale du bassin nord-occidental de la Méditerranée est très urbanisée et connaît de forts apports anthropiques vers le milieu marin, ce qui n’est pas sans impact sur la faune et la flore. La présence du Rhône, axe très industrialisé, et d’un intense trafic de pétroliers, en font également une zone à fort risque de pollution accidentelle. Or, la dynamique de cette région côtière est dominée par le Courant Liguro-Provençal. Ce dernier trouve son origine dans le golfe de Gênes, suite à la fusion des courants Est et Ouest Corse.
Il longe ensuite successivement les côtes italiennes, françaises et espagnoles, jusqu’au plateau des Baléares. Là, une partie re-circule vers la Corse, l’autre se dirige vers la Mer d’Alboran. Le transport de cet écoulement est du même ordre de grandeur que celui de l'eau atlantique entrant à Gibraltar. De fait, ce courant constitue un moteur hydrodynamique puissant pour le transfert de matières à l’interface entre la zone littorale et le large. Il est donc crucial de connaître et comprendre ses caractéristiques pour pouvoir ensuite prévoir le devenir des apports réguliers ou accidentels le long des côtes Liguro-Provençales et mieux gérer cet écosystème fragile.

 

Différentes campagnes en mer ont été réalisées dans cette zone côtière. Mais étant ponctuelles, elles ne permettent pas de couvrir l’ensemble des échelles spatio-temporelles de la variabilité océanique. De par leur couverture spatiale et leur répétitivité, les observations spatiales sont donc indispensables. Le Courant Liguro-Provençal étant associé à un front de densité entre les eaux plus froides et moins salées du plateau et les eaux plus chaudes et plus lourdes du large, il est observable sur les images satellite de température de surface, de couleur de la mer, ainsi que par altimétrie satellitale. Chacune de ces techniques renseigne sur des paramètres physiques différents. Ainsi, on a constaté un doublement du flux du courant Liguro-Provençal en hiver. Il forme de nombreux méandres et tourbillons, liés à des effets atmosphériques et topographiques. Cette variabilité contrôle les échanges de matière entre la zone littorale et le large, et donc les transferts de polluants. Il en résulte également des changements spécifiques de l’environnement marin le long des côtes Liguro-Provençales.

 

Circulation du Liguro-Provençal

Circulation du courant Liguro - Provençal et échantillonnage des différentes missions altimétriques.

 

 

 

 

Actions sur le document

logo cnes logo IRD Logo université de Toulouse Logo université Paul Sabatier Logo CNRS
Logo bibliothèque OBS Logo Observatoire Midi Pyrénées