You are here: Home / Research / Groups / Complex coupled systems / these_et_hdr / abstract_these_marielle_lacombe

abstract_these_marielle_lacombe

by DYNBIO last modified Sep 10, 2014 02:39 PM

Méthodes électrochimiques pour l’analyse in situ de composés bioactifs en milieu océanique

Auteur: Marielle Lacombe

Directrice de thèse : Véronique Garçon
Co-encadrants : Maurice Comtat et Nadine Le Bris

Discipline: Chimie analytique, océanographie
Lieu et date de soutenance : OMP (salle Coriolis) le 13 décembre 2007

 

La réalisation d’observatoires biogéochimiques autonomes pour l’étude de la colonne d’eau dans l’océan ouvert et des écosystèmes chimiosynthétiques profonds est une étape primordiale dans l’acquisition de données océaniques pour une meilleure compréhension des écosystèmes. Nous nous intéressons ici à l’acide silicique et aux ions sulfure, composés clés de la chaîne alimentaire marine. Nous proposons une méthode de mesure voltammétrique des ions sulfure sur électrode d’argent ainsi qu’une mesure originale sans calibration basée sur la différence de solubilité entre le chlorure d’argent et le sulfure d’argent. Une méthode d’analyse de l’acide silicique autonome en réactifs est développée grâce aux molybdates et aux protons libérés lors de l’oxydation du molybdène. Ces développements analytiques ont permis de participer à la validation d’un potentiostat immergeable autonome, premier pas vers un capteur pour la mesure de ces paramètres in situ. En parallèle une analyse des masses d’eau du Passage de Drake est réalisée grâce aux données hydrographiques collectées pendant la campagne Drake ANT XXIII/3 en 2006.

 

Mots clés : observatoires in situ autonomes, océan ouvert, écosystèmes profonds, acide silicique, sulfure, électrochimie, voltammétrie, capteur, Passage de Drake, masses d’eau.

Document Actions

logo cnes logo IRD Logo université de Toulouse Logo université Paul Sabatier Logo CNRS
Logo bibliothèque OBS Logo Observatoire Midi Pyrénées