You are here: Home / Lionel Gourdeau / My Filing Cabinet / SWOT

SWOT

by Lionel Gourdeau last modified Mar 14, 2016 03:54 PM

This page is dedicated to the SWOT project

 

A. Michel's Thesis

Motivation1: - interpréter le contenu spectral en nombre d'onde de la SSH dans la bande méso et sous méso échelle dans les tropiques.

                  - Lever l'ambiguité sur les différences de pente spectrale entre modèle (k-4) et altimétrie (k-2)

 Papers related to meso/submesoscale variability in the tropics: Marchesiello et al. (2011), Ubelmann et al. (2011) Stammer (1997), Farrar (2011),Theiss (2004), Scott and Wang (2005), Tulloch et al. (2011)

Remarques:

                   - dans la bande équatoriale, la dynamique est une somme d'ondes décomposées en modes baroclines et méridiens se propageant zonalement 

      --> Anisotropie entre les directions zonales et méridiennes

      --> des spectres en nombre d'ondes zonales sont utilisés pour caractériser les ondes équatoriales. Les spectres altimétriques sont principalement dans la direction méridienne: comment les interpréter?

      --> les études actuelles comparent des spectres altimétriques along track avec des spectres modèle qui moyennent les spectres en zonaux et en méridien: Est ce que cela a vraiment un sens dans les régions tropicales??

                 - lorsque l'on s'écarte de la bande équatoriale vers les tropiques on transite entre une dynamique ondulatoire et une dynamique tourbillonnaire (typique des latitudes moyennes)

     --> cela demande une certaine vigilance dans la définition des boîtes pour le calcul des spectres

    --> Peut on mettre en évidence une latitude critique où la turbulence QG ou SQG ne serait plus dominante?

    --> Les théories de la turbulence s'appuie sur l'instabiité barocline comme principale source de mésoéchelle: Comment cela est vérifié dans les tropiques, e;g. Quelle relation entre APE et l'activité méso échelle?

 

                - Le nombre de Rossby est trés grand. Il varie entre entre 60 km (20°S) et 250 km à 2°S. Il se trouve associé à des longueurs d'onde variant entre 400 km et 1600 km (2piR).

     --> Les pentes spectrales sont classiquement calculées entre 70 et 250 km: En quoi ce spectre de longueur d'onde est il représentative de la méso échelle dans les tropiques? Quelle serait une bande spectrale caractéristique de la mésoéchelle dans les tropiques? Celle-ci, à priori, mélangera de la dynamique turbulente associée à la méso échelle et une dynamique plus basse fréquence. Comment distinguer les deux?

 1. spatial signatures en U et EKE: Surface.gifat50mdepth.gif; at100mdepth.gif; at160mdepth.gif; at270mdeoth.gif; at380mdepth.gif

2. spatial signature en U et SSH rms: Surface.gif

B. Saral Analysis to valorise Natacha's work

Comparaison des contenus spectrales de la SSH en nombre d'onde entre Saral, Jason et Sosmod36.

Les spectres sont représentatifs de 2 années échantillonnées mensuellement et concernent les traces coloriées telles que sur le plot ICI .  Spectres:

Spe Saral060 Jason073.gifSpe Saral361 Jason010.gif ; Spe Saral232 Jason251.gif ; spe Saral847 Jason238.gif

 

Document Actions

logo cnes logo IRD Logo université de Toulouse Logo université Paul Sabatier Logo CNRS
Logo bibliothèque OBS Logo Observatoire Midi Pyrénées