Vous êtes ici : Accueil / Evénements / Séminaires / Séminaires Septembre 2015-Août 2016 / Jeudi 14 avril - Apport de la mission SWOT pour l'étude de la dynamique océanique à fine échelle
Navigation
« Décembre 2016 »
Décembre
LuMaMeJeVeSaDi
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031

Jeudi 14 avril - Apport de la mission SWOT pour l'étude de la dynamique océanique à fine échelle

Par semsou — Dernière modification 21/03/2016 19:40
Quand ? Le 14/04/2016,
de 11:00 à 12:00
Où ? Salle Lyot
Participants Rosemary Morrow, CNES Project Scientist SWOT Océanographie, LEGOS/OMP
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

Rosemary Morrow,

CNES Project Scientist - SWOT Océanographie,

LEGOS/OMP

 

 

Title : Apport de la mission SWOT pour l'étude de la dynamique océanique à fine échelle

 

Abstract : 

Les observations globales de la hauteur de la surface de la mer (SSH) par altimétrie satellitaire ont révolutionné l'océanographie depuis le début des années 1990. Pour la première fois, nous avons eu des mesures en continu de SSH, avec un bon échantillonnage spatial et temporel pour détecter la hausse du niveau de la mer, les cycles d’El Niño et la circulation océanique liée aux grands tourbillons océaniques. La limite de résolution spatiale des cartes des altimètres radar est proche de 150 km (en longueur d'onde), en utilisant plusieurs satellites altimétriques simultanés en orbite.

Aux échelles plus courtes de 100 km, la circulation océanique contient une part importante d'énergie cinétique des courants, des petits tourbillons et des fronts qui sont responsables du mélange dans l'océan et un échange vertical important entre l'océan supérieur et l'océan profond. La future mission SWOT (Surface Water Ocean Topography), actuellement en développement, utilisera la technique de l'interférométrie radar pour effectuer une mesure à haute résolution spatiale des hauteurs d'eau sur l'océan, ainsi que sur la terre. C'est une mission exploratoire, avec des applications en océanographie et en hydrologie, développée par la NASA et le CNES, avec des contributions du Canada et du Royaume-Uni. SWOT promet la détection de SSH à des échelles pouvant atteindre 15 km, en fonction de l'état de la mer. SWOT fera la mesure de SSH sur une bande de 120 km avec un écart de nadir de 20 km sur une orbite de répétition de 21 jours. Un altimètre radar conventionnel fournira la mesure le long du nadir.

La résolution spatiale accrue offre l'occasion d'étudier les processus à fine échelle de la surface de l'océan pour aborder des questions importantes sur la circulation océanique. Toutefois, l'échantillonnage temporel limité pose des problèmes pour cartographier l'évolution de la variabilité de l'océan qui varie rapidement dans les petites échelles.

La technique de mesure et le développement de la mission SWOT seront présentés, ainsi que les avancées récentes sur nos connaissances de SSH à fine échelle issues de modèles numériques, de mesures in-situ ou d'autres capteurs spatiaux. Les développements récents concernant l’observabilité de SSH à fine échelle seront aussi discutés, basés sur les analyses des altimètres conventionnels (Jason), en bande Ka (Saral) ou SAR alongtrack (Cryosat-2).

Actions sur le document

logo cnes logo IRD Logo université de Toulouse Logo université Paul Sabatier Logo CNRS
Logo bibliothèque OBS Logo Observatoire Midi Pyrénées