Vous êtes ici : Accueil / Evénements / Séminaires / Seminaires 2006

Seminaires 2006

Par semsou — Dernière modification 03/02/2014 17:16

Séminaires 2006

DECEMBRE 2006

Jeudi 7 décembre à 10h30 en salle Boussinesq (OMP)

Nicolas POUVREAU (Université de La Rochelle)

Titre : "Trois cents ans d'observations du niveau de la mer à Brest"

Résumé : L'exposé portera sur l'apport des mesures du niveau de la mer à Brest, des plus récentes (Marégraphe Cotier Numérique) aux plus anciennes (lecture sur des échelles de marée depuis 1679) dans la compréhension de processus à long terme : hausse du niveau de la mer, cycle de l'amplitude de la marée ... L'utilisation de la méthodologie des historiens pour rechercher les mesures a permis d'obtenir le maximum de renseignements. Après la numérisation des observations, et leurs homogénéisation (T.U, même réfèrence verticale), j'ai développé des outils permettant d'en connaitre la fiabilité. Les "surprises" rencontrées sont toutes expliquées grâce aux écrits historiques. Mon travail est un va et vient permanent entre les différents jeux de mesures et ce que nous en savons grâce aux textes des anciens.

Jeudi 7 décembre 2006, à 14h00, en salle Coriolis (OMP)

Audine LAURIAN (Thésarde en 3° année au LOCEAN)

Titre : "Generation et propagation d'anomalies de salinité en subsurface dans l'Atlantique Nord"

Résumé: Dans le contexte du réchauffement global, l'augmentation de la SST et la diminution de la SSS aux hautes latitudes due à la fonte des glaciers entraineraient une diminution de la densité de surface dans les régions de convection profonde et donc un ralentissement de la circulation thermohaline (THC) (rapport de l'IPCC, 2001). Cependant, l'advection de masses d'eau anormalement salées générées dans les tropiques et subtropiques vers les hautes latitudes pourraient compenser la densité de surface aux hautes latitudes et stabiliser la THC (Latif et al., 2000). Nous tenterons de décrire et de comprendre la génération et la propagation de telles anomalies de salinité. De fortes anomalies isopycnales de salinité (par définition compensées par des anomalies isopycnales de température) sont générées dans la region du maximum de salinité dans l'Atlantique Nord. Elles sont advectées comme des traceurs passifs le long des lignes de courant jusque dans le Gulf Stream. Nous décrirons les caractérstiques de cette circulation à l'aide du modèle OPA. Puis, nous tenterons d'expliquer le mécanisme de génération de ces anomalies isopycnales de subsurface à l'aide d'un modèle analytique. Ce modèle permet d'expliquer la relation non intuitive entre les anomalies de surface et celles de subsurface qui subductent au début du printemps. Un résultat important de ce modèle est le fait de pouvoir prédire, connaissant la SST et la SSS, les caractéristiques de température et de salinité de la thermocline entre 1 et 10 ans suivant l'injection d'une anomalie. Ce modèle est validé à l'aide d'une simulation d'OPA. L'impact de ces anomalies isopycnales lorsqu'elles refont surface au niveau de Cape Hatteras est discuté et le rôle respectif du signal isopycnal de salinité et du signal isopycnal de température sur la densité de surface est discuté.

Vendredi 1er décembre 2006 à 11h00, en salle Coriolis (OMP)

Yves MOREL (SHOM)

Titre : Instabilité des courant d'upwelling côtier : une approche par la dynamique de la vorticité potentielle

Auteurs : Yves MOREL (SHOM), David DARR (Univ. Seattle), Claude TALANDIER (LOCEAN)

Résumé: It is well known that upwelling and downwelling currents are unstable to perturbations. Less is, however, known about the physical mechanism responsible for the observed and modeled instabilities. It is shown that the origin of the long-wave barotropic/baroclinic instability observed on upwelling currents has to be sought among diabatic or thermobaric mechanisms. We explore in particular the role of mixing associated with Kelvin-Helmholtz instability and of wind forcing.
Low Richardson numbers occur when the pycnocline outcrops at the sea surface. The criterion for instability (Ri < 1/4) can be reached in a narrow region close to the upwelling front, permitting Kelvin-Helmholtz instability and mixing. This can precondition the current for long-wave instability by transforming the current's potential vorticity.
A constant wind can likewise modify the potential vorticity. The resulting potential vorticity anomaly is always negative for both upwelling and downwelling currents and this anomaly interacts with the outcropped front, destabilizing it.
Examples are provided via numerical calculations using an idealized front. A wind stress is an effective means of inducing the negative PV anomaly necessary for instability; with wind, Kelvin-Helmholz instability, when present, merely modifies the instability characteristics. In addition, upwelling fronts are always less stable than comparable downwelling fronts.

NOVEMBRE 2006

Vendredi 24 novembre 2006 à 13h30 en salle Coriolis (OMP)

Olivier MARCHAL (WHOI)

Titre : Circulation oceanique abyssale: Modelisations directe et inverse

Mardi 21 novembre 2006 à 14h00, en salle Jules Verne (OMP)

Tom TRULL (CSIRO Marine and Atmospheric Research and the University of Tasmania)

Titre : Iron, CO2 and the Southern Ocean: An Australian Perspective

Résumé : This talk will be a wide-ranging and rapid introduction to recent research in the Ocean Control of CO2 program at the Antarctic Climate and Ecosystem Cooperative Research Centre in Hobart, Tasmania. The emphasis will be on the function and ecosystem control of the biological pump for carbon transfer from the surface to the deep sea. The Southern Ocean Iron RElease Experiment (SOIREE) in 1999, and several subsequent artificial iron fertilizations have made it clear that iron enhances primary production, but have been less successful in quantifying carbon transfer to the deep sea and thus in assessing the impact of iron on atmospheric carbon dioxide levels. All the artificial fertilization experiments have emphasized the growth of large diatoms as a major outcome of iron addition, and have suggested that their export via aggregation as phyto-detritus, or via short food-chains will drive carbon sequestration, even if the short duration of the experiments has not allowed this to be observed. But, silicate is close to full utilization in the Southern Ocean and thus iron-enhanced diatom production may quickly be limited by silicate availability. These uncertainties point to the need for more direct assessing the importance of algal aggregation and silica and carbonate shells as "ballast " in the control of export.. New approaches based on the determination of in-situ particle sinking velocities and sinking aggregate characteristics from polyacrylamide gel traps will be presented, as well as results based on carbon and nitrogen isotopic mass balances, and from the Australian ongoing time-series of deep sediment traps.

OCTOBRE 2006

Mercredi 11 octobre 2006, à 10H30, en salle Coriolis (OMP)

Michael McPHADEN du NOAA/PMEL (Seattle, USA)

Titre: "Large Scale Dynamics and MJO Forcing of ENSO Variability"

Abstract: Year-to-year variability associated with the El Niño/Southern Oscillation (ENSO) is governed by large-scale ocean dynamics and coupled ocean-atmosphere interactions. However, the cycle between warm and cold phase ENSO conditions exhibits considerable irregularity in terms of amplitude, duration, and spatial and temporal patterns of development. One factor contributing to this irregularity is stochastic forcing in the form of weather noise, a prominent source of which is the Madden-Julian Oscillation (MJO). A simple two-predictor regression model is developed to estimate the relative influence of large-scale low frequency deterministic ocean-atmosphere dynamics and stochastic forcing on peak sea surface temperature (SST) anomalies associated with ENSO for the period 1980-2005. One predictor is equatorial warm water volume, which is an index for the role that upper ocean heat content plays in regulating ENSO variability. The other predictor characterizes stochastic forcing in the western Pacific in the form of an MJO activity index. The two-predictor model accounts for about 65% of peak Nino3.4 SST anomaly variance at 2-3 season lead times and suggests about equal influence (on average) of stochastic and deterministic processes affecting peak ENSO SST anomalies over the past 25 years. The implications of these results for ENSO prediction are discussed.

JUILLET 2006

Mercredi 12 juillet 2006, à 11h00, en salle coriolis (OMP)

Mr SOON-IL AN (Dept. of Atmospheric Science (Yonsei University, Seoul, Korea))

Titre : Why is the ENSO changing?

JUIN 2006

Jeudi 29 Juin 2006, à 11h00, en salle Lyot (OMP)

Cristobal LOPEZ ('Instituto Mediterráneo de Estudios Avanzados (IMEDEA) (Palma de Mallorca, Spain))

Titre : Individual-Based Modeling approach to plankton populations.

Mercredi 14 juin 2006, à 11h00 en salle Jules Verne (OMP)

Roland WARNER (Antarctic Climate and Ecosystems CRC and Department of Environment and Heritage, Australian Antarctic Division)

Titre: Antarctic ice shelf processes : rifts, broad scale flow and basal melting.

Abstract: Much of the ice of the Antarctic continent flows seawards in major ice streams and glaciers and passes through the fringing ice shelves. Evidence for extensive basal melting near deep grounding lines, and glacier accelerations after the collapse of Larsen B ice shelf suggest a strong coupling via the ice shelves to ocean climate. Ice shelves are the most dynamic part of the Antarctic cryosphere. Many of them have evolving rift systems at their seaward margins, and understanding these rifts and their role in iceberg calving hasalso become a major activity. Some results will be presented from computer modelling (by Warner and Court) of ice shelf flow for two East Antarctic examples of direct interest to researchers at ACE CRC and LEGOS - the broad scale ice flow associated with the "loose tooth" rifts in the Amery ice shelf, and the flow and climate change response of the Mertz glacier tongue.

Jeudi 8 juin 2006, à 14h00 en salle Coriolis (OMP)

Nicolas SAVOYE (Observatoire Aquitain des Sciences de l’Univers)

Titre: Fertiliser en fer l’ensemble de l'Océan Austral permettrait-il de piéger le CO2 anthropique?

Abstract: L'océan Austral est un puits net de CO2 atmosphérique et joue un rôle clef dans la régulation du climat de la planète. La production phytoplanctonique de l'Océan Austral est connue pour être limitée par le fer, micronutriment indispensable au développement phytoplanctonique. Au milieu des années 1980 a germé l'hypothèse que la fertilisation en fer de cet océan pourrait permettre d'accroître la production phytoplanctonique, consommatrice de CO2, et ainsi de diminuer le CO2 atmosphérique — un des principaux gaz à effet de serre — en le piégeant dans l'océan profond via le phytoplancton. De 1999 à 2005 ont eu lieu 7 expériences de fertilisation artificielles et naturelles de l'Océan Austral. Toutes ces expériences ont démontré que l'ajout de fer augmente la production phytoplanctonique et certaines d'entre elles qu'il accroît l'exportation et le piégeage du carbone dans l'océan. Une fertilisation en fer à l'échelle de l'ensemble de l'Océan Austral permettrait-elle ainsi d'absorber le CO2 rejeté par les activités humaines et de diminuer le CO2 atmosphérique? Je répondrai à cette question en présentant des résultats d’expériences de fertilisation artificielle (EIFEX, janv-mars 2004) et naturelle (KEOPS, janv-fev 2005) et en compilant les résultats d’expériences précédentes.

MAI 2006

Mercredi 31 Mai 2006 à 14h30, en salle Coriolis (OMP)

Matt CHARETTE (Associate Scientist à WHOI)

Title: Biogeochemical Cycling in Subterranean Estuaries: Implications for Chemical Fluxes to the Coastal Ocean

Abstract: Several new lines of evidence suggest that submarine groundwater discharge (SGD) is an important source of dissolved elements to the ocean, yet little is known regarding the chemical reactions that control their flux from coastal aquifers. Like a surface estuary (river water/seawater), the net flux of chemical species from SGD to the coastal ocean will depend on biogeochemical reactions in the groundwater-seawater mixing zone, recently termed the "subterranean estuary". This talk will focus on a comprehensive geochemical study of a subterranean estuary (Waquoit Bay, MA, USA), the outcome of which suggests we may need to revisit and reevaluate the oceanic budgets for elements (e.g. N, P, Ba, Ra, Sr, U) that are likely influenced by SGD-associated processes.

Lundi 29 Mai 2006 à 14h30 en salle CORIOLIS (OMP)

Juan G. LEON (Doctorat au LMTG sous la direction de Frédérique Seyler) vous convieà sa soutenance de thèse en Hydrologie Spatiale.

Mots Clés : bassin Amazonien ; altimétrie satellitaire ; modélisation hydrologique ; station virtuelle ; courbes de tarage ; bassin non-jaugé.

Titre : Utilisation conjointe de l'altimétrie spatiale et de la mesure in-situ pour la régionalisation du débit dans le Bassin Versant du Rio Negro.

Résumé : Avec 715 000 km2 le bassin versant du Rio Negro représente environ 11% de la surface totale du bassin Amazonien. L'ANA (Agence National de l'Eau brésilienne) maintient 41 stations hydrologiques dont seulement 21 ont été jaugées pour la transformation des cotes en débits journaliers. Le travail présenté s'attache à répondre aux questions suivantes :
- L'altimétrie spatiale radar peut elle être utilisée pour régionaliser les débits du Bassin du Rio Negro ?
- Et si oui, les méthodologies développées peuvent elles être appliquées à une bassin encore moins bien instrumenté comme celui du fleuve Caqueta, en Amazonie Colombienne ?
Nous appellerons "stations virtuelles" le point de croisement d’une trace au sol de satellite altimétrique avec un cours d'eau. Nous présentons comment une série temporelle de hauteur d'eau peut être construite à partir des hauteurs altimétriques à la station virtuelle, bien que les mesures utilisées, celles des radars altimètres des missions Topex/Poseidon et ENVISAT n’aient pas été programmées pour des applications sur les eaux continentales. La mise en œuvre d'un modèle hydrodynamique permet de propager les débits à partir de quelques stations de mesures in-situ jusqu’aux stations virtuelles. Une courbe de tarage (relation hauteur/débit) peut alors être estimée aux stations virtuelles ce qui permet de déterminer certains paramètres physiques tels que la profondeur moyenne de l’eau sur la section transversale ou le coefficient de rugosité de Manning, ainsi que compléter les mesures in-situ et densifier le réseau hydrologique. L’introduction de 21 stations virtuelles sur le cours principal du Rio Negro entre Cucui et Serrinha (pour 6 stations in situ) nous a permis de réduire d’environ 10 fois les tailles des bassins pour lesquels on peut disposer de mesures de flux. Lors d’une campagne de mesures de Mai 2005 sur le Rio Négro, la profondeur moyenne du fleuve à chaque section de station virtuelle a été mesurée à l’aide d’un sondeur ADCP. Ces mesures ont confirmé la validité des profondeurs déduites des hauteurs altimétriques. Parallèlement, un nouveau paramètre important en modélisation hydrodynamique, la pente du fond du lit, peut être aussi déterminé à partir de ces hauteurs du fond du fleuve. Pour le Rio Negro, cette pente est d’environ 12 cm/km dans la zone d’étude.
Les méthodes développées ont été ensuite appliquées sur les 200 000 km2 qui composent le bassin versant du Caqueta (Amazonie colombienne). Ce bassin est caractérisé par l’irrégularité de sa géométrie et du régime de son réseau principal. Une seule station in-situ située à l’exutoire du bassin a été utilisée pour la propagation des débits sur 800 km de cours amont. L’analyse des résultats au niveau des 11 stations virtuelles repérées sur ce tronçon de rivière montre que les débits et les paramètres géométriques dérivés sont alors déterminés avec des erreurs plus importantes que pour le Rio Negro, tout en restant acceptables compte tenu du gain qu’apportait ce type d’étude sur un bassin disposant d’aussi peu de mesures in-situ.
Les résultats obtenus au cours de cette thèse ainsi que les méthodes développées ouvrent une nouvelle voie dans le domaine de l’hydrologie et dans la problématique des bassins non-jaugés.
Composition du jury:
M. Michel DIAMENT (Rapporteur)
M. Eric SERVAT (Rapporteur)
M. Jean Marc MONTEL (Examinateur, Professeur UPS)
M. Jean-Loup GUYOT (Examinateur)
Mme. Frédérique SEYLER (Directrice de thèse)
M. Stéphane CALMANT (Co-directeur de thèse)

Lundi 22 Mai à 11h00, en salle Pyrénées (LMTG)

Cédric CHAVANNE (actuellement en doctorat océanographie physique à l'Universite d'Hawaii)

Titre : Ocean circulation features in the lee of mountainous islands.

Résumé : The impacts of islands on the ocean circulation have received much attention from physical and biological oceanographers. Islands and mountains are geophysical illustrations of the classical fluid dynamics problem of flow past an obstacle, with complications due to the Earth rotation, stratification, complex topography, flow variability, etc... Mountainous islands present the interesting problem of atmospheric and oceanic wakes interactions, with possible impacts on the ocean circulation on scales ranging from sub-mesoscale to basin-scale. We first investigate the basin-scale impact of strong but localized orographic wind stress curls on the steady barotropic oceanic circulation using simple Sverdurp-Stommel-Munk models, with applications to the Hawaiian and Cabo Verde archipelagos. We conclude that mountainous islands do affect the ocean currents on scales much larger than the islands sizes, but that details of the islands wind wakes are not important in the linear theory as long as realistic values of friction are taken into account. We then jump to sub-mesoscale impacts on ocean currents as measured by HF-radars in the lee of Oahu, Hawaii, during a nine-month experiment from september 2002 to may 2003, as part of the Hawaii Ocean Mixing Experiment (HOME). Low-frequency currents variability is weak during Fall 2002, with occasional anti-cyclonic eddies spun-up from the southwest corner of Oahu and drifting westward. It is much stronger during Spring 2003, with oscillations of northwestward/southeastward currents, with an amplitude of 50-60 cm/s, a period of 20-25 days, and a wavelength of ~150 km, propagating across the channel with a northeastward phase speed of ~8 cm/s. The Kauai Channel between Oahu and Kauai is a site of strong internal tides generation. Observations from the HF-radars confirm the surfacing of M2 internal tidal beams 50 km south of the ridge, as predicted from numerical modeling. However the observed tidal currents amplitudes are weaker than the modeled ones, and they are significantly reduced during Spring 2003 compared to fall 2002. It is proposed that the stratification variations and strong current shears associated with the mesoscale activity are responsible for the M2 internal tide energy modulation, with implications for internal tides modeling and ocean mixing issues.

Jeudi 18 mai 2006 de 9h30 à 12h30 en Salle Coriolis (OMP)

Séminaire THESARDS 2ème année LEGOS

9h30-10h00 : Célia VENCHIARUTTIi
Etude des traceurs géochimiques 231Pa et 230Th autour du plateau de Kerguelen: faits analytiques et premiers résultats

10h00-10h30 : Jean-Baptiste SALLEE
Etude des fronts de l'océan austral avec les données ARGO et satellitaires.

10h30-11h00 : Pause café/viennoiseries

11h00-11h30 : Matthieu Le HENAFF
Performance d'un altimètre à fauchée large dans le contrôle d'erreur de modèle côtier

11h30-12h00 : Marielle LACOMBE
Méthodes électrochimiques pour l’analyse in situ de composés bioactifs en milieu océanique

12h00-12h30 : Jérôme BOUFFARD
Apport de l'altimétrie multi satellite et des marégraphes à la modélisation océanographique côtière: Application à l'étude du courant Liguro Provençal Catalan.

Jeudi 11 mai 2006 à 11h00 en salle Pyrénées (LMTG)

Alexandre GANACHAUD (UR65-LEGOS, centre IRD de Nouméa)

Titre: La circulation océanique dans le Pacifique Sud-Ouest : les campagnes SECALIS, le Glider et le programme SPICE

Résumé : Une circulation originale des eaux de thermocline de l'Océan Pacifique sud-ouest a récemment été découverte. Une premières série de campagnes a permis d'identifier des courants de subsurface puissants qui se forment le long de la pente est de Nouvelle-Calédonie et traversent la mer de Corail après s'être détaché des pointes Nord et Sud du grand récif. Un courant similaire se forme au nord du Vanuatu. Arrivant sur la côte australienne, ces courants se partitionnent et nourrissent les courants de bord Australiens. Une partie bifurque vers le Nord pour rejoindre l'Equateur, une autre vers le sud pour rejoindre le Courant Est Australien. L'influence potentielle de ces cheminements océaniques sur les évolutions climatiques à l'échelle de dix ans et plus a provoqué un regain d'intérêt pour l'étude de la circulation océanique en mer de Corail. Les océanographes Français, Australiens, Néo-Zélandais et Américains se mobilisent pour l'émergence d'un programme de recherche coordonné sur cette région, SPICE (Southwest PacIfic ocean Circulation and Climate Experiment).

Mardi 9 mai 2006 à 15h00, en salle Jules Verne (OMP)

Manuela GRIPPA (OMP/CESBIO)

Titre: Observations par satellites du manteau neigeux et des zones humides en Sibérie: liens avec le climat, la végétation, le permafrost et intégration dans les modèles de végétation.

Abstract: Dans les régions boréales, de nombreux processus sont liés à l'existence et à l'évolution du manteau neigeux et des zones humides qui affectent le cycle de l’eau, mais ainsi le climat (la température de l'air) et le cycle du carbone. Ces processus sont encore mal compris et mal quantifiés, dû en partieà la pauvreté des observations aux échelles d'espace et de temps appropriées. En particulier, la variabilité de la neige peut avoir des répercussions importantes sur le développement de la végétation via la température du sol et l'effet d'isolation thermique de la neige et/ou la disponibilité de l’eau stockée dans le manteau neigeux. Les changements de l’étendue et de la durée des zones humides, dues par exemple à la fonte du permafrost, peuvent avoir des conséquences dramatiques sur l’hydrologie et l'écosystème des régions boréales. Pour mieux observer et comprendre ces phénomènes, les paramètres caractéristiques du manteau neigeux et des zones humides ont été estimés à partir des données de satellites micro-ondes passives. En particulier, une nouvelle méthode a été développée pour dériver les hauteurs de neige en Sibérie, qui prend en compte l'évolution dans le temps et dans l'espace de la taille des grains de neige. La validation des variations interannuelles des ces estimations a été réalisée par le biais d’une comparaison avec les variations du débit de la rivière Ob. La variabilité de ces paramètres a été analysée en fonction de la variabilité du climat, de la végétation et du permafrost. L'accent à été mis sur les relations entre les dates de fonte de neige et les indices de téléconnection atmosphérique, l'épaisseur du manteau neigeux en hiver et l'activité de la végétation en été, l'évolution des zones humides et la fonte du permafrost. Enfin, des travaux ont été poursuivis concernant l'intégration des observations de satellites dans des modèles dynamiques de végétation, pour pouvoir à terme faire des prévisions sur l'évolution future des régions boréales dans un contexte de réchauffement climatique.

AVRIL 2006

Mardi 11 avril 2006 de 11h00 à 12h00 en salle Pyrénées (LMTG)

Séminaire THESARDS 1ère année LEGOS

Lundi 3 avril 2006 à 14h30 en salle Coriolis (OMP)

Sean KENNAN (Asst. Prof. Marine Science NSU Oceanographic Ctr)

Titre : "Observations of the North Equatorial Countercurrent in the Pacific Ocean"

Abstract : Various observations of the NECC in the tropical Pacific Ocean will be reviewed. These include analyses of historical hydrographic, altimetry, wind, and drifting buoy data, as well as SeaSoar and ADCP surveys from an expedition to the eastern equatorial Pacific in 2001. Together, these observations form the picture of an intense surface current exhibiting strong seasonality - virtually disappearing in March, and exhibiting significant curvature of the flow during its maximum. Observations during 2001 confirmed the intense and shallow structure of the current in the east, and further demonstrated the importance of relative vorticity advection for the flow. Attempts to understand the observations using geostrophic, wind- driven, and Sverdrup dynamics will be discussed.

MARS 2006

Jeudi 23 mars 2006 à 14h00 en salle Pyrénées (OMP)

Emmanuel BOSC (venant d'achever un post doc au Jet Propulsion Laboratory (Caltech/NASA))

Titre : TELEDETECTION et OCEANOGRAPHIE : Exemple de l'utilisation des données multicapteurs en biogéochimie marines

Résumé : Aujourd'hui les séries temporelles d'observations par satellites (couleur de l'océan et température de surface de la mer) atteignent des échelles de temps proches de la décennie. Ces données aident à la compréhension de processus océaniques pour des échelles de temps et d'espace allant de la mésoéchelle à des échelles globales. Ces données satellites rendent possibles l'étude - via la modélisation - des variations saisonnières et interannuelles de la fixation de carbone par la biomasse phytoplanctonique dans l'océan. Je montrerai ici des résultats établis dans ce contexte et qui concernent deux provinces océaniques aux caractéristiques biogéochimiques contrastées : une région considérée comme "pauvre" : la mer Méditerranée et une région fortement productive : le courant Californien.

Mardi 21 mars 2006 à 14h30 en salle Coriolis (OMP)

Stéphane REYNAUD (LSCE/IPSL, Laboratoire CEA-CNRS-UVSQ)

Titre : Variabilite interannuelle de l'Atlantique Tropical

FEVRIER 2006

Mardi 14 février 2006 à 14h00, en salle Coriolis (OMP)

Anders TENGBERG (Université de Goteborg, Suede, chez Aanderaa Datainstruments)

Titre: Optical Oxygen Sensing in One and Two Dimensions" (40 min presentation in english).

Abstract: To measure oxygen optically, with so called optodes, is today an established technique in aquatic science and monitoring. Since this technology was made commercially available about three years ago it has proven itself through numerous applications. The accuracy and precision are comparable to Winkler titrations (the overall standard for measuring oxygen since 1888) and the sensors are stable for years. Because of the high accuracy, the long term stability, the mechanical robustness, a low sensitivity to fouling and a low and predictable pressure behavior this technology has opened new possibilities in aquatic science and monitoring. In this presentation the technology will be shortly explained followed by several examples of field data which demonstrates the possibilities with this technology including: long-term monitoring in shallow marine environments with high bio-fouling, long-term deployments on autonomous profiling floats, water column profiling down to 5000 m of water depth, measurements of bottom respiration rates with incubation chambers, assessment of river bed oxygen variations by burying sensors in the sediment for several months etc. This technique can also be used for two dimensional (taking pictures of the oxygen distribution) monitoring and some examples of this will also be presented.

JANVIER 2006

Mardi 31 Janvier 2006 à 11h00 en salle Coriolis (OMP)

Pierre-Marie POULAIN (at OGS since October 2000, currently Senior Scientist and the coordinator of the SIRE Group)

Titre : Nouvelles mesures Lagrangiennes en mer Mediterranee dans le cadre des projets MFSTEP/MEDARGO et EGYPT/EGITTO.

Résumé : Depuis 2004, des flotteurs profilants et des bouees derivantes de surface ont etes deployes pour etudier la circulation et les proprietes thermohalines de la mer Mediterranee. Ces flotteurs (PROVOR et APEX) fournissent en temps presque reel des profils T/S tous les 5 jours aux modeles prognostics du projet d'oceanographie operationelle MFSTEP. De plus, la derive de ces flotteurs a une profondeur de ~ 350 m permet de suivre les mouvements de la masse d'eau Levantine Intermediaire. Le projet EGYPT/EGITTO, commence en Septembre dernier, a pour but d'etudier la dynamique des structures de circulation et des proprietes des masses d'eau dans la partie sudouest de la Mediterranee (du detroit de Sicile aux eaux cotieres egytiennes) en utilisant des bouees derivantes, des flotteurs, des transects XBT, des mouillages, etc. Le projet, auquel participent collegues francais, italiens, tunisiens et egytiens, a aussi comme objectif specifique la validation (ou non) des divers schemas de circulation de l'eau Atlantique dans la Mediterranee orientale proposes dans la litterature. Apres une breve description des programmes mentiones ci-dessus, le seminaire portera sur l'analyse preliminaire des resultats obtenus et sur leur interpretation.

Mercredi 11 Janvier 2006 à 11h00 en salle Coriolis (OMP)

Samuel SOMOT (Météo France)

Titre : Modélisation climatique de la circulation thermohaline méditerranéenne : validation, variabilité interannuelle et changement climatique

Mots clés : Méditerranée, modélisation climatique régionale, couplage océan-atmosphère, convection océanique profonde, circulation thermohaline, variabilité climatique, changement climatique

Résumé : La mer Méditerranée influence fortement le climat régional mais aussi planétaire par sa température de surface et sa circulation thermohaline. Cependant, la modélisation de la Méditerranée aux échelles climatiques représente encore un défi difficile à relever car elle nécessite des modèles atmosphériques et océaniques à vocation régionale. Cette étude a permis le développement et l'utilisation d'outils numériques adaptés : un modèle atmosphérique global et étiré ARPEGE-Climat, un modèle océanique régional OPAMED8 et le modèle régional couplé océan-atmosphère SAMM. Les modèles ARPEGE-Climat et SAMM reproduisent de manière très satisfaisante le climat méditerranéen moyen mais aussi la cyclogénèse et les dépressions méditerranéennes ou encore les flux air-mer sur cette région. Ces éléments sont essentiels pour la simulation de la circulation thermohaline de la Méditerranée. Du point de vue océanique, l'étude de cas de l'hiver 1986-87 permet de valider la capacité d'OPAMED8 à simuler correctement la convection profonde au large du Golfe du Lion et la circulation thermohaline associée. La variabilité interannuelle des flux air-mer et de la circulation thermohaline est ensuite étudiée et quantifiée sur la période 1960-1999 grâce aux modèles OPAMED8 et SAMM. Enfin, on utilise OPAMED8 forcé par ARPEGE-Climat pour simuler l'impact du changement climatique sur la mer Méditerranée au cours de la période 2000-2099 (scénario IPCC-A2). On obtient une augmentation de température et de salinité des différentes masses d'eau ainsi qu'un fort ralentissement de la circulation thermohaline profonde. Dans ce scénario, l'eau méditerranéenne entrant dans l'océan Atlantique devient donc plus chaude et plus salée en accord avec les tendances observées à la fin du 20ème siècle.

 

NOTA: Ces informations sont susceptibles de changer. Merci de citer les sources et les auteurs.

Actions sur le document

logo cnes logo IRD Logo université de Toulouse Logo université Paul Sabatier Logo CNRS
Logo bibliothèque OBS Logo Observatoire Midi Pyrénées