Vous êtes ici : Accueil / Evénements / Séminaires / Séminaire Septembre 2012 - Aout 2013 / Vendredi 12 octobre - Philippe Maillard (Universidade Federal de Minas Gerais)

Vendredi 12 octobre - Philippe Maillard (Universidade Federal de Minas Gerais)

Par semsou — Dernière modification 12/02/2013 12:32
Quand ? Le 12/09/2012,
de 11:00 à 13:00
Où ? Coriolis
S'adresser à
Participants Philippe Maillard (Universidade Federal de Minas Gerais)
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

Philippe Maillard (Département de Géographie, Universidade Federal de Minas Gerais)

 

Titre : La classification d'objets appliquée à l'étude des terres humides :
trois exemples d’étude au Brésil

 

Résumé : La segmentation et le traitement par objet sont des concepts qui existent depuis plusieurs décennies en traitement d’image mais c’est entre autre l’avènement des images satellitaire de haute résolution qui ont provoqué un engouement plus généralisé pour ces approches en télédétection. Il existe aujourd’hui plusieurs logiciels qui offrent des algorithmes de segmentation. L’un d’entre eux, MAGIC (« Map Guided Image Classification »), développé à l’Université de Waterloo (Ontario, Canada) offre la capacité d’effectuer la segmentation et la classification non-supervisée en un seul temps. MAGIC exploite un concept hybride de segmentation par bassin (« watershed ») et de chaines de Markov. Les applications de ce genre d’algorithmes sont très vastes. Cette présentation porte sur des applications liées à l’eau et à son interface avec la terre ferme. C’est à travers trois exemples pris au Brésil que les possibilités de cette approche sont illustrées.


Le premier exemple peut être classé comme un abordage classique de classification nominale de communautés de plante aquatiques des terres humides associées à la rivière Pandeiros au nord du Minas Gerais et pour lesquelles MAGIC a permis une amélioration nette du succès de la classification comparé aux méthodes traditionnelles basées sur le pixel.


Dans le second exemple, MAGIC a été utilisé pour isoler les surfaces d’eau dans un système lacustre contenant quelques 300 lacs, et ce, dans une série temporelle de 15 images Landsat entre 1985 et 2010. L’étude porte sur l’évolution de la surface d’eau de ces lacs dont beaucoup sont progressivement colonisés par la végétation aquatique, quelquefois jusqu’à disparition complète de la surface d’eau apparente. Les résultats montrent qu’il s’avère complexe d’associer ce comportement à des phénomènes de détérioration ou de préservation. Néanmoins, la méthode
employée s’est montrée efficace et fiable.


Enfin, le troisième exemple porte sur l’utilisation de la segmentation et la classification d’objets pour séparer et caractériser des zones de forêt riveraine. Dans ce cas, afin de limiter la recherche, un concept de distance verticale jusqu’à l’eau (« depth to water ») a été employé en utilisant un modèle numérique d’élévation et le tracé des cours d’eau. De plus, trois logiciels de segmentation ont été testés et comparés : MAGIC, eCognition et SPRING. Bien que eCognition ai eu la meilleure performance, MAGIC a permis des résultats comparables avec un haut taux de succès.

Actions sur le document

logo cnes logo IRD Logo université de Toulouse Logo université Paul Sabatier Logo CNRS
Logo bibliothèque OBS Logo Observatoire Midi Pyrénées