Vous êtes ici : Accueil / Evénements / Séminaires / Séminaires Septembre 2011 - Août 2012 / Lundi 10 octobre 2011- Séminaire :Estimations de trajectoires de bouées dérivantes dans l'Atlantique Equatorial: une approche d'ensemble multi-modèle
Navigation
« Décembre 2016 »
Décembre
LuMaMeJeVeSaDi
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031

Lundi 10 octobre 2011- Séminaire :Estimations de trajectoires de bouées dérivantes dans l'Atlantique Equatorial: une approche d'ensemble multi-modèle

Par Webmaster Legos Dernière modification 07/02/2012 09:57
Quand ? Le 10/10/2011,
de 11:00 à 13:00
Où ? salle Coriolis
Participants Robert Scott
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

 

Robert Scott


(Laboratoire de Physique des Oceans Universite de Bretagne Occidentale, Brest)

 

 

 


Titre : Estimations de trajectoires de bouées dérivantes dans l'Atlantique Equatorial:

une approche d'ensemble multi-modèle

 

 

Résumé : Nous avons comparé les estimations de trajectoires de bouées dérivantes de surface d’une durée de 1 à 7 jours dans l'Atlantique équatorial, sur une période de 18 mois avec cinq réanalyses de modèles de circulation océanique générale (OGCMs) à haute résolution et un produit déduit uniquement d’observations (SURCOUF). La distribution cumulative des erreurs de trajectoire a été estimée en utilisant plus de 7000 jours de bouées dérivantes de surface. Le produit déduit d’observations présente moins d’erreurs que n'importe laquelle des réanalyses d’OGCMs. Trois stratégies pour améliorer les estimations de trajectoire ont été explorées: deux méthodes pour produire des estimations composites multi-modèles ainsi qu’un filtrage spatial passe-bas. Les résultats ont été insensibles à la méthode utilisée pour créer les estimations composites, et la plupart des résultats sont meilleurs que pour le produit d'observation SURCOUF. La comparaison des compétences relatives des diverses réanalyses OGCMs suggère des perspectives prometteuses pour l'exploration de nouvelles améliorations: forcer les modèles avec un stress de vent à plus haute fréquence, mieux contrôler la qualité des données d'entrée, et utiliser la mise à jour incrémentale de l’analyse (Incremental Analysis Update IAU), procédure d'initialisation permettant de produire une analyse des océans en temps continu. L' OGCM ayant la plus faible résolution horizontale, c’est-a-dire GLORYS au 1/4º de longitude de résolution horizontale, fait les meilleures estimations de trajectoire. Les OGCMs individuels sont dominés par le bruit à des échelles spatiales inférieures à environ 100 à 200 km. Mais des signaux utiles sont masqués par ce bruit et pourraient être récupérés en combinant tous les champs de vitesse OGCM pour produire un modèle composite. Le modèle composite permet de reproduire des échelles spatiales d’environ 75 km.

Actions sur le document

logo cnes logo IRD Logo université de Toulouse Logo université Paul Sabatier Logo CNRS
Logo bibliothèque OBS Logo Observatoire Midi Pyrénées