You are here: Home / Events / Seminars / Séminaires Septembre 2011 - Août 2012 / Jeudi 17 novembre - Modélisation numérique et observations de l'océan global: développement des interfaces, évaluation de simulations et de réseaux d'observations, investigation dynamique
Navigation
« September 2016 »
September
MoTuWeThFrSaSu
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Jeudi 17 novembre - Modélisation numérique et observations de l'océan global: développement des interfaces, évaluation de simulations et de réseaux d'observations, investigation dynamique

by SEMSOU last modified Feb 07, 2012 09:58 AM
When Nov 17, 2011
from 02:00 PM to 03:00 PM
Where salle Coriolis
Attendees Mélanie JUZA, LEGI
Add event to calendar vCal
iCal


Mélanie JUZA, LEGI


Titre: Modélisation numérique et observations de l'océan global: développement des interfaces, évaluation de simulations et de réseaux d'observations, investigation dynamique

 

 

Résumé

:

L'objectif de cette étude est de développer des approches statistiques pour l'évaluation systématique et quantitative de simulations océaniques multi-décennales globales à l'aide d'observations altimétriques et hydrographiques. La première étape consiste à extraire des simulations la contrepartie exacte (en temps et en espace)  des observations pour construire des données synthétiques. La comparaison entre les données observées et simulées colocalisées permet d'évaluer les simulations et de les comparer entre elles par rapport à des références communes (observations). De plus, la comparaison entre les sorties des modèles considérées à chaque point de grille et colocalisées permet d'évaluer l’impact du sous-échantillonnage des réseaux d’observations sur l'estimation de certaines quantités océaniques importantes pour le climat.

Nous quantifions l'impact de la résolution de nos modèles (2°, 1°, ½°, ¼°) sur le réalisme des simulations au regard des observations. Résoudre une gamme d'échelles spatio-temporelles plus large améliore de façon significative la représentation de la circulation océanique moyenne, de la structure thermohaline, de la variabilité saisonnière de la couche de mélange et de la variabilité du niveau de la mer sur plusieurs échelles spatio-temporelles, notamment à l'échelle interannuelle. Ce résultat nouveau montre l’intérêt d’utiliser un modèle au 1/4°, capable de représenter en partie la méso-échelle, pour les scénarios climatiques. Nous mettons également en évidence la capacité du modèle au 1/4° à simuler une variabilité interannuelle intrinsèque du niveau de la mer, non corrélée avec les observations en raison de son caractère chaotique, mais probablement réaliste et nécessaire pour mieux représenter l'intensité de la variabilité interannuelle.

A l’aide des simulations, nous montrons également que l'inhomogénéité de la couverture spatio-temporelle du réseau d'observations Argo induit une surestimation des profondeurs et des contenus thermiques de la couche de mélange, et que les limitations géographiques du réseau actuel induisent des biais en amplitude sur les estimations des variabilités saisonnière et interannuelle du contenu thermique de l'océan global.

 

 

 

 


Document Actions

logo cnes logo IRD Logo université de Toulouse Logo université Paul Sabatier Logo CNRS
Logo bibliothèque OBS Logo Observatoire Midi Pyrénées