You are here: Home / Events / Seminars / Séminaires Septembre 2011 - Août 2012 / Jeudi 24 novembre - Quand les éléphants de mer nous aident à mieux observer et comprendre l'océan austral : vers des approches fines échelles
Navigation
« September 2016 »
September
MoTuWeThFrSaSu
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Jeudi 24 novembre - Quand les éléphants de mer nous aident à mieux observer et comprendre l'océan austral : vers des approches fines échelles

by SEMSOU last modified Feb 07, 2012 09:58 AM
When Nov 24, 2011
from 11:00 AM to 12:00 PM
Where salle Jules Verne
Attendees Christophe GUINET, CEBC
Add event to calendar vCal
iCal


Christophe GUINET, CEBC

 

Titre:
Quand les éléphants de mer nous aident à mieux observer et comprendre l'océan austral : vers des approches fines échelles

 

 

Résumé:

 

L’éléphant de mer austral, le plus grand des phoques, ne revient à terre que pour se reproduire et muer. Le reste du temps cet animal est en mer. Cet animal effectue quotidiennement une soixantaine de plongées de 20 à 30 minutes et à de grandes profondeurs, 500 m en moyenne, mais certaines de ces plongées peuvent dépasser deux milles mètres. Depuis 2004, un programme pluridisciplinaire étudie l’écologie de ce prédateur en fonction du contexte océanographique. Ce contexte océanographique est établi en combinant les données in situ de température, salinité, fluorescence, oxygène dissout… collectées directement par les éléphants de mer aux données satellitaires d’observation de l’océan. D’un point de vue écologique, l’objectif de ce programme est d’identifier les habitats de pêche en fonction de l’âge et du sexe des individus, d’évaluer en fonction des habitats de pêche choisis par les individus les effets des variations interannuelles des conditions océanographiques sur les performances de pêche et démographiques de ce prédateur. Les résultats obtenus à ce jour révèlent la part prépondérante des poissons lanternes (myctophidés) dans le régime alimentaire des femelles et des males juvéniles. Ces dernières années des approches très fines échelles ont été mises en œuvre avec l’obtention de trajectoire GPS, de données océanographiques (température, lumière) à haute fréquence (toute les secondes) et de capture de proies. Ces nouvelles informations combinées aux données satellitaires (altimétrie, température de surface, couleur de l’eau) et leurs produits dérivés tels que l’identification de tourbillons et filaments mais aussi de « l’histoire de vie » des masses d’eau visitées nous renseignent sur les processus contrôlant la structuration horizontale et verticale des champs de proies. Ainsi les éléphants de mer deviennent des bio-échantillonneurs océanologiques tout à fait pertinents de l’Océan Austral.

 

 

Document Actions

logo cnes logo IRD Logo université de Toulouse Logo université Paul Sabatier Logo CNRS
Logo bibliothèque OBS Logo Observatoire Midi Pyrénées