Vous êtes ici : Accueil / Evénements / Campagnes en Mer / Pandora 2012 / Campagne Pandora, 27 juin - 7 août 2012

Campagne Pandora, 27 juin - 7 août 2012

Par Gérard ELDIN — Dernière modification 06/07/2012 15:03

 

 

Contexte, objectifs scientifiques et organisation, journal

Route et stations de la campagne.La variabilité climatique du Pacifique équatorial aux échelles décennales pourrait dépendre des anomalies des caractéristiques des masses d’eau transportées depuis les grandes gyres subtropicales vers l’équateur. Pour tester cette hypothèse, il faut en particulier caractériser les transformations de ces masses d’eaux et leurs cheminements à travers le Pacifique Sud-Ouest; c’est un des objectifs principaux du programme international SPICE (South Pacific Climate and Circulation Experiment, labellisé par CLIVAR). Outre leurs transformations physiques, ces masses d’eau se chargent en éléments nutritifs et micro-nutritifs au contact des côtes de bord ouest, enrichissement qui impacte la productivité du Pacifique Equatorial et qui dépend d’échanges continent/océan à quantifier, objectif majeur du programme GEOTRACES. Une meilleure connaissance des variabilités physique et géochimique à grande échelle est la première étape dans la prévision des effets du changement climatique sur les « Etats Îles ».

Dans le cadre de SPICE et GEOTRACES, le projet Solwara se focalise sur ces mécanismes dans la région de la Mer des Salomon, un des passages clés pour les masses d’eau de surface et de sub-surface considérées ici. Ce projet comprend une analyse des données existantes à la fois physiques et géochimiques, des déploiements de plateformes autonomes dans le Pacifique Sud-Ouest, de la modélisation, et la campagne océanographique Pandora (le journal) sur le navire L'Atalante de la Flotte Océanographique Française.

Les principaux objectifs de cette campagne sont de : fournir une description quasi-synoptique des circulations de surface et de sub-surface dans la Mer des Salomon et les détroits qui la relient à la circulation équatoriale ; déployer une série de mouillages dans les détroits pour obtenir la variabilité temporelle de cette circulation ; évaluer la transformation des masses d’eau et leur mélange ; documenter les échanges marges océaniques/océan. L’approche expérimentale consistera a combiner mesures physiques, chimiques et géochimiques, ce qui permettra d’accéder à une gamme étendue d’échelles de temps et d’espace de la circulation.

Le projet Solwara et la campagne Pandora sont mis en œuvre principalement par des chercheurs IRD, CNRS et Universitaires du LEGOS (équipes OLVAC et GEOMAR) et du LEGI (UMR CNRS 5519), avec le soutien technique de l’US IMAGO de l’IRD et de la DT-INSU du CNRS. Le projet repose sur une forte collaboration avec deux équipes de la Scripps Institution of Oceanography et des participants du PMEL/NOAA et de University  of Papua-New Guinea. Le projet Solwara a été évalué et financé par le programme national LEFE et par l’ANR blanc .

Actions sur le document

logo cnes logo IRD Logo université de Toulouse Logo université Paul Sabatier Logo CNRS
Logo bibliothèque OBS Logo Observatoire Midi Pyrénées