You are here: Home / Events / Scientific news / Archives / Le nouveau visage d’El Niño : biologie et dynamique

Posted by COM |

Juin 2012

Radenac_ModokiEl Niño change de visage. Ce perturbateur climatique prend de plus en souvent la forme d’une variante appelée Modoki, « semblable mais différent » en japonais. Le cœur du phénomène se déplace alors de l’est du Pacifique tropical vers le centre du bassin océanique. De nouveaux travaux de chercheurs du LEGOS décrivent Modoki sur le plan biologique en zone équatoriale. Un tel épisode appauvrit en phytoplancton la partie centrale du Pacifique : les images satellitaires analysées de 1997 à 2010 révèlent des eaux beaucoup moins vertes lors des événements de 2002 à 2007 et 2009-2010. Cette couleur traduit la teneur réduite en algues marines en surface, synonyme d’une faible activité biologique.

 

Une autre étude révèle que Modoki, à l’inverse de son grand cousin, pourrait favoriser l’upwelling le long de la côte sud-américaine donc la remontée d’eaux froides et chargées en éléments nutritifs. L’augmentation annoncée de la fréquence de Modoki pourrait ainsi influencer les pêches dans la zone.

Références:

Radenac et al., Journal of Geophysical Research, 2012. doi:10.1029/2011JC007841

Dewitte et al., Deep Sea Research, 2012. doi:10.1016/j.dsr2.2012.04.011

Retrouvez le texte complet dans une fiche d'actualité scientifique sur le site de l'IRD.

Jun 08, 2012 02:55 PM

Document Actions

logo cnes logo IRD Logo université de Toulouse Logo université Paul Sabatier Logo CNRS
Logo bibliothèque OBS Logo Observatoire Midi Pyrénées