Vous êtes ici : Accueil / Evénements / Actualités scientifiques / Archives

Cartographie globale des courants océaniques de surface à fine résolution

Posted by com |

Février 2013

sudre2.jpgEn combinant des observations satellitaires, une cartographie fine (maille de ~30 km) et au pas de temps journalier des courants océaniques de surface vient d’être établie à l’échelle du globe, entre 82°N et 82°S. Dans un article sous presse à Limnology and Oceanography: Fluids and Environments, les co-auteurs composés de chercheurs du CNRS et de l’IRD du LEGOS présentent cette nouvelle cartographie des courants océaniques en mettant l’accent sur les applications interdisciplinaires afin de sensibiliser la communauté des biologistes et écologues à la complexité de l’environnement océanique pour l’interprétation deleurs propres observations.

Retrouver l'actu en pdf et sur le site web de l'INSU.

Sudre, J., C. Maes, and V. Garçon, On the global estimates of geostrophic and Ekman surface currents, Limnology and Oceanography: Fluids and Environment, sous presse, 2012

18/01/2013 15:40

Quantification de la sécheresse exceptionnelle de l'Amazone en 2005

Posted by com |

October 2012

PapaAmazonie.jpgUne équipe composée de chercheurs de l'observatoire Midi-Pyrénées (GET et LEGOS), avec leurs collaborateurs français et brésiliens, a utilisé des observations multi-satellitaires de l'étendue des surfaces inondées et des niveaux d'eau des fleuves du bassin amazonien pour suivre les variations mensuelles du stocks d'eau de surface entre 2003 et 2007. Elle a ainsi pu montrer, entre autres, qu'au cours de la sécheresse exceptionnelle de 2005, le volume des eaux présentes dans les fleuves et les plaines d'inondation accusait un déficit de 130 km3 par rapport à la valeur moyenne des volumes des étiages sur la période 2003-2007.

Retrouvez l'actu complète sur le site de l'INSU.

Frappart, Papa et al., Environmental Research Letters, 2012, doi: 10.1088/1748-9326/7/4/044010

26/10/2012 18:15

Glaciers himalayens : des bilans de masse régionaux très contrastés

Posted by com |

Août 2012

EverestUne étude conduite par une équipe de chercheurs norvégiens et français (LEGOS, LGGE et LTHE) relance le débat sur la fonte des glaciers himalayens en cartographiant les changements complexes et régionaux de ces masses de glace.

A partir des données satellitaires, ils montrent qu’entre 2003 et 2008, les glaciers himalayens se sont amincis d’environ 21 centimètres par an en moyenne, soit 2 à 3 fois moins que la moyenne de tous les glaciers du globe. Mais cette valeur moyenne masque d’importantes disparités régionales liées aux différentes conditions climatiques influençant les quelques 60 000 kilomètres carrés de glaciers himalayens.

Actu complète sur le site web de l'OSUG

Kääb et al., Nature, 2012. doi: 10.1038/nature11324

31/08/2012 15:25

Les courants profonds de l'océan Pacifique équatorial en bandes organisées

Posted by com |

Juillet 2012

Cravatte_Juillet2012Si les courants superficiels de l'océan sont maintenant bien connus, ceux situés à 1000 m de profondeur restent très mystérieux. En utilisant les positions des flotteurs profileurs Argo qui dérivent par 1000 m de profondeur dans l'océan Pacifique équatorial, des chercheurs du LEGOS en collaboration avec un chercheur de la NOAA ont mis en évidence une distribution surprenante des courants profonds dans cette région. Ces derniers sont en effet organisés en larges bandes de courants s'écoulant zonalement d'ouest en est ou d'est en ouest, leur sens d’écoulement s'inversant tous les 150 km en latitude. Comprendre la dynamique de ces jets zonaux reste une gageure théorique.

Actu complète sur le site web de l'insu_sm.jpg

Cravatte et al., Journal of Physical Oceanography, 2012. doi:10.1175/JPO-D-11-0206.1

11/07/2012 10:25

Le nouveau visage d’El Niño : biologie et dynamique

Posted by com |

Juin 2012

Radenac_ModokiEl Niño change de visage. Ce perturbateur climatique prend de plus en souvent la forme d’une variante appelée Modoki, « semblable mais différent » en japonais. Le cœur du phénomène se déplace alors de l’est du Pacifique tropical vers le centre du bassin océanique. De nouveaux travaux de chercheurs du LEGOS décrivent Modoki sur le plan biologique en zone équatoriale. Un tel épisode appauvrit en phytoplancton la partie centrale du Pacifique : les images satellitaires analysées de 1997 à 2010 révèlent des eaux beaucoup moins vertes lors des événements de 2002 à 2007 et 2009-2010. Cette couleur traduit la teneur réduite en algues marines en surface, synonyme d’une faible activité biologique.

 

Une autre étude révèle que Modoki, à l’inverse de son grand cousin, pourrait favoriser l’upwelling le long de la côte sud-américaine donc la remontée d’eaux froides et chargées en éléments nutritifs. L’augmentation annoncée de la fréquence de Modoki pourrait ainsi influencer les pêches dans la zone.

Références:

Radenac et al., Journal of Geophysical Research, 2012. doi:10.1029/2011JC007841

Dewitte et al., Deep Sea Research, 2012. doi:10.1016/j.dsr2.2012.04.011

Retrouvez le texte complet dans une fiche d'actualité scientifique sur le site de l'IRD.

08/06/2012 14:55

Des glaciers côtiers qui s'amincissent en Antarctique

Posted by com |

Juin 2012

dh_antarctiqueL'Antarctique est le plus grand réservoir d'eau douce de la planète, stockant environ 70% de celle-ci. Il joue aussi un rôle actif dans le climat, et peut contribuer de façon significative à la montée du niveau des mers par sa fonte. 8 ans de données du satellite ENVISAT de l'ESA montrent que, en Antarctique de l'Ouest, la petite partie du continent qui est tournée vers le Pacifique, on observe l'amincissement de certains glaciers qui perdent jusqu'à plusieurs mètres d'épaisseur par an. Les glaciers qui se jettent dans la mer d'Amundsen subissent même une accélération de cet amincissement qui est observable par l'altimètre. En Antarctique de l'Est, certains glaciers perdent aussi de l'épaisseur mais on n'observe aucune accélération significative de ce phénomène.

 

Reference : Flament, T. and F. Rémy, Dynamic thinning of Antarctic glaciers from along-track repeat radar altimetry, Journal of Glaciology, in press.

 

Retrouvez cette actu sur le site Aviso et sur Science2

08/06/2012 09:40

Des zones humides sous pression démographique

Posted by com |

Mai 2012

ZoneHumidesL'étendue des zones humides (marais, tourbières…) a réduit de 6 % en quinze ans, sur l'ensemble du globe. Cette diminution a surtout affecté les régions tropicales et subtropicales, ainsi que les régions qui ont connu les plus importantes augmentations de population ces dernières décennies. Telles sont les conclusions d'une étude menée par des chercheurs du LERMA, du LEGOS et de la start-up Estellus 1. Pour y parvenir, les chercheurs ont, pour la première fois, cartographié les zones humides et leur dynamique temporelle, à l'échelle du globe, entre 1993 et 2007. Cette étude souligne le rôle de la pression démographique sur les cycles hydrologiques.

Communiqué de presse sur le site du logo CNRS

Texte intégral de l'article dans GRL

09/05/2012 11:40

Des robots pour la recherche en écologie

Posted by com |

Avril 2012

CoverLe déclin de la biodiversité se répand à un rythme alarmant sur la planète et menace l’avenir de l’homme. Comprendre comment l’enrayer s’avère urgent et rend indispensable une aide technologique. Un travail de synthèse, mené par des chercheurs du CNRS spécialistes de l’écologie, de la robotique et de la télédétection (CEFE, LIRMM, IPHC, LEGOS), indique que les robots pourraient devenir rapidement les plus fidèles assistants des chercheurs au quotidien. (Photo : Couverture du Open Journal of Ecology, mai 2012  © Yvon Le Maho)

Voir le communiqué de presse sur le site dulogo CNRS

27/04/2012 14:00

Le comportement hors-norme des glaciers du Karakorum

Posted by com |

Avril 2012

Imagette_Karakoram.jpg À l’aide de données issues du satellite SPOT5 et de la navette spatiale Endeavour (SRTM), des chercheurs du LGGE, du LEGOS et du LTHE ont mis en évidence le comportement atypique des glaciers du Karakorum, une région de la chaine himalayenne. Dans Nature Geoscience, ils ont notamment montré que leur masse avait légèrement augmenté entre 1999 et 2008. À l’heure où nombre de glaciers du globe fondent, enregistrant des pertes de masse de plus en plus fortes, les glaciers de cette région semblent faire exception…

Actu complète sur le WEB INSU

Texte complet de l'article dans Nature_Geo.jpg

24/04/2012 15:10

Comment expliquer la dynamique saisonnière du minimum de salinité du Pacifique tropical ?

Posted by com |

Avril 2012

Actu Alory avril 2012Les eaux situées au large du Panama, côté ouest, sont les eaux les moins salées et qui connaissent les plus fortes variations saisonnières de salinité de surface de l’océan Pacifique tropical. Afin de déterminer les raisons de cette spécificité, des chercheurs français du LEGOS et de l'Ifremer ont pour la première fois analysé précisément les variations de la salinité de surface de ces eaux, à l’aide des données in situ collectées au cours des 60 dernières années. Ils ont ainsi pu montrer que cette dynamique saisonnière est due à de fortes interactions entre l’océan, l’atmosphère et le continent. Ils ont par ailleurs pu valider les données obtenues en 2010 dans cette région par le nouveau satellite SMOS de suivi de la salinité et montrer leur bonne complémentarité avec les données de terrain.

L'actu complète sur le site de l'INSU

Texte complet de l'article dans JGRoceans.jpg

20/04/2012 15:40

Actions sur le document

logo cnes logo IRD Logo université de Toulouse Logo université Paul Sabatier Logo CNRS
Logo bibliothèque OBS Logo Observatoire Midi Pyrénées