Skip to content. | Skip to navigation

Laboratoire d’Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales

Personal tools

This is SunRain Plone Theme

Navigation

You are here: Home / Equipes de Recherche / TIM / Projects / AMANDES

AMANDES

by TIM last modified Nov 21, 2019 03:42 PM

Published by François Lacan, November 2019


Objectifs :

  • Améliorer la compréhension des flux de matière, d’éléments chimiques et de traceurs, transportés du continent à l’océan.

  • Développer un modèle de marée performant basé sur grille non structurée, une bathymétrie affinée, la prise en compte des apports d’eau douce

  • Etudier plus spécifiquement une marge passive (celle de l’Amazone) caractérisée par de très forts apports continentaux et son impact sur les masses d’eau de l’Atlantique environnant. Amandes est une « process study. »geotraces-logo

Rationale

    L’érosion et le transport de matière solide par les rivières est le flux majeur d’apport d’éléments chimiques à l’océan. La remise en suspension de matériel sédimenté et les forts mélanges d’eau favorisent les transferts de matière du continent vers l’océan. Le verrou actuel est d’identifier les processus qui permettent la libération de ces éléments de la phase solide vers le fluide et de quantifier les flux libérés. Lever ce verrou aura des implications sur la compréhension des cycles des éléments, les modèles climatiques, la dispersion des contaminants. C’est un objectif majeur du programme international GEOTRACES.


Strategy & Oranisation

AMANDES se concentre sur le système estuaire/plateau de l’Amazone caractérisé par de très forts apports continentaux et son impact sur les masses d’eau de l’Atlantique environnant. Le programme a vu la réalisation de quatre campagnes en mer sur l’ANTEA (IRD) :
- AMANDES I (17 oct. – 5 nov. 2007), près des côtes et au large de la Guyane, saison sèche
- AMANDES II (11 au 26 janvier 2008), près des côtes et au large de la Guyane, hiver et fort débit
- AMANDES III (6 au 17 avril 2008), sur le plateau amazonien, en territoire brésilien, crue
- AMANDES IV, (10-20 juillet 2008) sur le plateau amazonien en territoire brésilien, été, crue


Major results and perspective

Le couplage des isotopes du radium aux mesures de Terres rares dissoutes et particulaires dans l’estuaire et la plume de l’Amazone a révélé que les réactions d’échanges dissous/particules se déroulaient en quelques jours. La libération de REE solides fait évoluer la signature isotopique de l’eau douce vers des valeurs plus négatives lors du mélange estuarien. Ce travail a été publié dans Nature Comm (2015). Ces résultats ont inspiré et ont été intégrés dans une étude plus globale des échanges cote-large. (Charrette et al, TPA, 2016)
Enfin, Prestes et al (CSR, 2018) viennent de démontrer l’influence du Courant Nord Brésil sur la dynamique du plateau amazonien.
Futur : Publication couplant les données de radium et le modèle de marée en cours (vanBeek et al, in prep.) ; analyses des isotopes de plomb en cours par B Hamelin (CEREGE)

Indicateurs

28 articles de rang A, 30 communications internationales, 4 thèses, 3 masters. Les données sont sauvegardées au SISMER, à la BD CYBER et sont transférées au Geotraces Data Center.

Participants

: Catherine Jeandel (CNRS, TIM), Tristan Rousseau (TIM et Univ Federale de Fotalezza ), Jeroen Sonke (GET), Marc Souhaut (CNRS, TIM), Pieter van Beek (UPS, TIIM), Florent Lyard (CNRS, ECOLA), Alex Costa da Silva (UP, Brasil)

Partners&funding :

LEGOS, GET, CEREGE (Fr); CNPq (Br) ; Universidade Federal de Pernambuco (Br), INSU/LEFE, INSU/DT, IRD, ANR, CNPq

Document Actions