Skip to content. | Skip to navigation

Laboratoire d’Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales

Personal tools

This is SunRain Plone Theme

Navigation

You are here: Home / Equipes de Recherche / OLVAC / Thèmes de recherche / Circulation océanique tropicale

Circulation océanique tropicale

by Webmaster Legos last modified Nov 22, 2019 10:05 AM

 

L’étude de la variabilité de la circulation océanique tropicale a suscité un effort important d’observations in situ et le développement de simulations numériques régionales ces dernières années pour mieux comprendre son rôle sur les échanges des masses d’eaux à grande échelle, sur le mélange océanique et le climat.

  • Variabilité de la circulation dans le Pacifique Sud-Ouest

La variabilité des courants dans le Pacifique Sud-Ouest est importante pour le climat, car une partie des eaux qui transitent par la région rejoignent la bande équatoriale et participent à la recharge du volume d’eaux chaudes de la bande équatoriale. Ces eaux provenant du gyre subtropical sud sont d’abord transportées vers l'Ouest dans le Courant Equatorial Sud. Une partie entre en Mer de Corail, puis en Mer des Salomon, avant de rejoindre l’équateur et le sous-courant équatorial. Le Pacifique Sud-Ouest est par ailleurs une région importante pour l’enrichissement des eaux en éléments chimiques par des processus d’échanges à l’interface continent/océan.

  • Circulation profonde dans l’océan Pacifique Tropical

La circulation plus profonde dans le Pacifique Tropical montre un système de courants zonaux alternés observé sur l'ensemble du bassin. Ces jets pourraient transporter sur de grandes distances des masses d'eau avec des propriétés physiques et chimiques différentes, redistribuer les eaux à l’échelle du bassin, et ventiler les zones de minimum d’oxygène du Pacifique Est. Ils sont une pièce importante de la circulation générale, et comprendre l'importance de ces jets pour le mélange et le transport des eaux est l’objet de la thèse d’Audrey Delpech. Des résultats novateurs ont été obtenus sur la structure verticale de ces jets zonaux, suggérant qu’il faut revoir les théories existantes pour expliquer les premiers jets profonds autour de l’équateur. Une campagne en mer dédiée, CASSIOPEE (2015) a révélé une structure complexe des propriétés hydrologiques des jets profonds (en oxygène et vorticité potentielle), et mis en évidence le rôle-clé des courants zonaux profonds pour la distribution de colonnes de particules autour de l’équateur et le transfert vertical de la production marine vers les abysses.       

  • Variabilité de la circulation au nord du Golfe de Guinée

Comprendre la variabilité de la circulation dans le Golfe de Guinée est important pour mieux comprendre la contribution dynamique aux variations saisonnières et interannuelles de la SST dans la région. Ces variations impactent le climat et la mousson africaine, en contrôlant la position de l’ITCZ. Les campagnes PIRATA organisées chaque année par le LEGOS et l’US IMAGO permettent l’acquisition de mesures de courant inédites au nord du Golfe de Guinée; ces mesures permettent de préciser la circulation et la variabilité des courants dans la région, et de découvrir un nouveau courant de subsurface – le Sous-courant de Guinée. Les caractéristiques de ce courant sont étudiées à partir d’une simulation océanique et un outil lagrangien de suivi de particules.

Document Actions