Skip to content. | Skip to navigation

Laboratoire d’Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales

Personal tools

This is SunRain Plone Theme

Navigation

You are here: Home / Equipes de Recherche / ECHOS / Projets et chantiers

Projets et chantiers

by Webmaster Legos last modified Nov 22, 2019 09:47 AM

 

Le programme scientifique de ECHOS reposer sur une forte expertise scientifique et technique liée au cycle de l’eau global et régional, au bilan de masse d’eau (solide, liquide) continentale et leur flux et à l’hydrologie continentale dans le contexte des changements globaux. Les projets de l’équipe se rapportent aux activités suivantes:

Les glaciers et leur déclin spectaculaire à l’échelle du globe sont des icônes du changement climatique. ECHOS utilise des données satellites (Topographie ASTER et Pléiades, GRACE) afin de mieux quantifier les changements de masse des glaciers à l’échelle régionale (Alaska, Asie, Andes) et à l’échelle globale afin de réduire les incertitudes sur leur contribution (~25 à 30 %) à l’élévation actuelle du niveau de la mer.

  • Sur la calotte Antarctique, ECHOS (1) estime les volumes et les bilans de masse en utilisant les observations altimétriques et GRACE afin de détecter les changements et leurs origines, (2) utilise des observations multi-satellites afin de caractériser les propriétés du manteau neigeux et comment elles résultent des forçages climatiques.

  • Les stocks et flux d’eau continentale et leurs variations dans les lacs, les rivières, les plaines d’inondations, et les eaux souterraines sont quantifiés en utilisant des techniques multi-satellites afin de mieux caractériser les cycles hydrologiques, les interactions, « cycle de l’eau-climat-activités humaines » et le continuum continent-océan.

  • ECHOS a participé à la mise en place d’un cadre observationnel de la vulnérabilité des régions deltaïques afin de (1) quantifier l’élévation du niveau de la mer et (2) surveiller la dynamique des inondations en utilisant les observations satellites et les modèles pour étudier les événements extrêmes (ondes de marées, inondations). Les résultats sont utilisés en collaboration avec les sciences humaines et sociales au travers de projets de recherche transdisciplinaires s’intéressant à la vulnérabilité des régions côtières (Bangladesh, Inde, Vietnam et Brésil).

  • La perspective proche du lancement du satellite SWOT prévu pour 2021.



Document Actions