Skip to content. | Skip to navigation

Laboratoire d’Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales

Personal tools

This is SunRain Plone Theme

Navigation

You are here: Home / Events / Seminars / Seminaires Septembre 2019-Août 2020 / Vendredi 24 Janvier - De plus en plus petit : 10 ans d'observations de la salinité par satellite pour son étude de la grande à la méso-échelle

Vendredi 24 Janvier - De plus en plus petit : 10 ans d'observations de la salinité par satellite pour son étude de la grande à la méso-échelle

by SEMSOU last modified Jan 17, 2020 02:17 PM
When Jan 24, 2020
from 11:00 AM to 12:00 PM
Where Coriolis
Add event to calendar vCal
iCal



Audrey Hasson


Laboratoire LOCEAN - UMR Sorbonne Université-CNRS-IRD-MNHN
UPMC


Titre : De plus en plus petit : 10 ans d'observations de la salinité par satellite pour son étude de la grande à la méso-échelle. 


Résumé : 

La salinité de surface de la mer (SSM) est un paramètre essentiel de l’océan. Elle influence les processus océaniques à toutes les échelles de temps et d’espace, via son rôle sur la densité de l’eau de mer. La salinité est aussi traceur des apports en eau douce à l’océan.
La présentation se concentrera sur les travaux de recherches que j'ai mené sur la salinité dans l’Océan Pacifique, des échelles inter-annuelles aux échelles synoptiques. 
Dans un premier temps, seront rapidement présentées les études visant à la quantification des mécanismes responsables de la variabilité saisonnière et interannuelle de la SSM à l’échelle du bassin (Hasson et al., 2013a, 2014, 2018). 
Dans un second temps, je m'attarderai sur la variabilité du minimum de SSM du Pacifique Tropical Nord Est en lien avec l'évènement historique El Niño 2014-2016 (Hasson et al., 2018). Cette étude a révélé des structures de SSM de grande méso-échelles persistantes sur plusieurs mois et caractérisées par la radiométrie en bande L. 
Plus récemment, mon attention s'est portée sur les tourbillons de méso-échelle, aux limites des capacités d'observation des satellites. Deux études seront exposées décrivant les anomalies de SSM associées aux tourbillons :
1/ générés dans les Golfes de Tehuantepec et Papagayo. Ces anomalies se déplacent sur plus de 40ºW de longitude (Hasson et al., 2019)
2/ présents dans l'Océan Austral où ils soulignent leur interaction avec la grande échelle (Hasson et al. in prep.).
Pour mener à bien ces études, différents jeux de données sont utilisés conjointement : observations de salinité in situ (bateaux marchands et des profileurs Argo), missions spatiales dédiées, produits satellitaires connexes (précipitations, évaporation, courants de surface etc). Des simulations numériques forcées ont aussi été développées pour répondre aux questions scientifiques. Mes études ont été particulièrement marquées par l'arrivée des observations de SSM satellitaires, puis par leur forte amélioration. 
En perspectives, j'exposerai succinctement le projet scientifique que je présenterai lors de ma candidature au concours de chargé de recherche de l'IRD cette année.

Document Actions

Navigation