Skip to content. | Skip to navigation

Laboratoire d’Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales

Personal tools

This is SunRain Plone Theme

Navigation

You are here: Home / Events / Seminars / Seminaires Septembre 2019-Août 2020 / Vendredi 7 Février - Le futur satellite SWOT pour améliorer la fermeture du bilan hydrique de grands plans d’eau intérieurs

Vendredi 7 Février - Le futur satellite SWOT pour améliorer la fermeture du bilan hydrique de grands plans d’eau intérieurs

by SEMSOU last modified Feb 03, 2020 12:26 PM
When Feb 07, 2020
from 11:00 AM to 12:00 PM
Where salle Coriolis
Add event to calendar vCal
iCal

 

Robert Leconte

Université de Sherbrooke, Canada 

 

Titre: Le futur satellite SWOT pour améliorer la fermeture du bilan hydrique de grands plans d’eau intérieurs

 

Résumé: Le satellite SWOT, dont le lancement est prévu à l’automne 2021, offrira des opportunités inégalées pour suivre l’évolution spatiotemporelle de plans d’eau partout sur la Terre. Le Canada, qui recèle des millions de lacs et qui produit une part importante de son énergie électrique à partir de la force de l’eau, bénéficiera particulièrement de ce satellite du fait qu’une vaste majorité de ses plans d’eau n’est pas instrumenté. Du fait de sa forte résolution spatiale, il est permis de croire que les futures données altimétriques de ce satellite seront particulièrement utiles afin de fermer le bilan hydrologique de vastes plans d’eau. Lors de cette présentation, deux cas seront présentés démontrant les possibilités du futur satellite. Le premier cas est celui du lac Mamawi, situé à l’intérieur du delta des Rivières de la Paix et Athabasca au nord-est de l’Alberta et dont la superficie approximative est de 170 km2. Le second cas est celui du réservoir hydroélectrique Eastmain-1, faisant partie du complexe hydro-électrique de la Baie James, au Québec. Le réservoir possède une superficie de 603 km2. Les travaux de recherche ont montré que la couverture du lac par SWOT, même lorsque partielle, permettait d’améliorer la fermeture du bilan hydrique de ces plans d’eau par rapport à l’utilisation de seules stations limnimétriques.

Document Actions

Navigation