Aller au contenu. | Aller à la navigation

Laboratoire d’Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales

Outils personnels

This is SunRain Plone Theme

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Séminaires / Seminaires Septembre 2016-Aout 2017 / Jeudi 2 mars - Suivre les orages et mesurer la pluie grâce aux réseaux de téléphone mobile

Jeudi 2 mars - Suivre les orages et mesurer la pluie grâce aux réseaux de téléphone mobile

Par SEMSOU Dernière modification 17/05/2017 16:21
Quand ? Le 02/03/2017,
de 11:00 à 12:00
Où ? Salle Coriolis
Participants Marielle Gosset, hydrométéorologue, IRD, UMR GET
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

Séminaire exceptionnel

 

Marielle Gosset

Hydrométéorologue IRD, GET


Titre : Suivre les orages et mesurer la pluie grâce aux réseaux de téléphone mobile : une donnée d’opportunité pour compléter les observations traditionnelles


Résumé :

L’idée d’exploiter la perturbation des réseaux de téléphonie par la pluie pour quantifier celle-ci a fait jour depuis une dizaine d’années. Plusieurs auteurs ont montré qu’en analysant les signaux émis et reçus entre les antennes-relais, on pouvait quantifier l’atténuation des micro-ondes due à la pluie et, par suite, estimer les intensités pluvieuses. Grâce aux données sur l’ensemble d’un réseau de téléphonie mobile, on peut obtenir des champs haute résolution, comparables – et potentiellement meilleurs en zones urbaines- que ceux des radars météorologiques. Les services météo des Pays-Bas et d’Israël expérimentent cette méthodologie à l’échelle nationale/régionale, d’autres pays comme l’Allemagne ou la Suisse testent la faisabilité en zone montagneuse ou pour l‘hydrologie urbaine. Enfin tout récemment, nos équipes ont démontré la faisabilité et quantifié les performances de cette méthode en Afrique (Burkina Faso ; Doumounia et al, 2014 ; Gosset et al, 2015) où le déficit d’information pluviométrique rend cette technique particulièrement intéressante. Une thèse démarre à l‘OMP sur l’utilisation de ces mesures, combinées à l‘information satellitaire, pour développer des systèmes d’alerte aux inondations adaptés aux pays les moins développés.

Ce séminaire exposera les principes de base de cette méthode, dressera l’état de l’art, présentera les avantages et limites de la technique, ses enjeux et ses perspectives. 

Ce sera également l’occasion de discuter du rôle des mesures d’opportunités dans les futurs systèmes d’observations, et de la position des équipes toulousaines dans ces initiatives. 

 

 

Initialement prévu le jeudi 26 janvier, ce séminaire a été reporté au jeudi 2 mars. Merci de votre compréhension.

Actions sur le document

Navigation