Aller au contenu. | Aller à la navigation

Laboratoire d’Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales

Outils personnels

This is SunRain Plone Theme

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Séminaires / Seminaires Septembre 2016-Aout 2017

Seminaires Septembre 2016-Aout 2017

Par SEMSOU Dernière modification 12/01/2017 16:10

Jeudi 29 juin - J. Billy - Evolution des littoraux face aux forçages extérieurs

Par SEMSOU Dernière modification 09/06/2017 10:30
Quand ? Le 29/06/2017,
de 11:00 à 12:00
Où ? Salle Pyrénées
Participants Julie Billy, post-doctorante au CEFREM, Perpignan
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal


Julie Billy,

Post-doctorante, CEFREM, Perpignan

 

Titre : Formation, évolution et réponses des littoraux face aux forçages globaux et locaux

 

Résumé : Le littoral est un milieu dynamique en constante évolution. Du fait de la forte densité de population et des forts enjeux socio-économiques et environnementaux de ces zones, leur étude et compréhension doivent être au cœur des thématiques de recherche actuelles. Afin de pouvoir anticiper l’évolution future des systèmes côtiers et d’adopter une gestion intégrée appropriée, leurs modalités de formation dans le passé et leur dynamique actuelle doivent être comprises.

Mon approche scientifique consiste à réaliser des études complètes du continuum littoral en considérant à la fois le domaine émergé (plage, barrière) et immergé (avant-côte, qui constitue en surface et en volume l’entité principal d’un système littoral) d’un système littoral par suivi à différentes échelles spatio-temporelles et grâce à l’étude de son archive sédimentaire en mer et à terre. Cette approche par le continuum terre-mer nous permet d’avoir une vision à l’échelle du système entier et d’étudier l’influence des paramètres forçant (globaux et locaux) sur la formation et le développement des systèmes. Ainsi, la mise en évidence de marqueurs paléo-environnementaux permet de voir l’évolution des paramètres forçant (influence de la houle, des évènements extrêmes, évolution du niveau relatif de la mer, apport en sédiment…), et par actualisme de les distinguer des conditions actuelles connues. Un diagnostic peut être alors posé sur leur état d’équilibre et permettre de mieux appréhender les évolutions futures notamment dans le cadre du changement climatique global.

Je vous présenterai deux exemples d’études complètes du littoral. (1) L’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon, territoire d’outre-mer français, pour lequel les apports massifs en sédiments glaciaires ont permis jusqu’à très récemment la progradation importante du littoral dans un contexte d’augmentation du Relative Sea Level (RSL) (1-1.5 mm/an). (2) Les plages du Languedoc-Roussillon, qui subissent une augmentation récente du RSL équivalente et présentent une forte rétrogradation du fait de la carence sédimentaire induite par la baisse drastique des apports des bassins versants et l’occupation humaine.

 

 

Mots clés : Continuum terre-mer ; dynamique littorale, Géomorphologie, Sédimentologie ; Architecture interne ; évènements extrêmes ; Changements climatiques.

 

Actions sur le document

Mardi 27 juin - C. Lett - Dispositifs à concentration de poissons

Par SEMSOU Dernière modification 07/06/2017 09:48
Quand ? Le 07/06/2017,
de 10:00 à 11:00
Où ? Salle Lyot
Participants Christophe Lett, IRD Sète, UMMISCO
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

Christophe Lett

IRD Sète, UMMISCO (Unité Mixte internationale de Modélisation Mathématique et Informatique des Systèmes Complexes)

 

Titre : Les dispositifs à concentration de poissons (DCP) sont-ils de bons drifters pour reconstituer la circulation océanique ?

 

Résumé :

Depuis les années 1990, les dispositifs à concentration de poissons (DCP) dérivant sont massivement déployés par les pêcheries thonières tropicales. Ces engins sont composés d'un radeau lesté d'une traîne et ont pour objectif d'agréger les poissons à leur voisinage. Ceux qui dérivent envoient leur position aux bateaux auxquels ils appartiennent de façon à ce que ces derniers puissent, le moment venu, les retrouver pour y pêcher les poissons agrégés. Les DCP dérivant ont une structure finalement assez proche de celle des bouées océanographiques dérivantes, ou "drifters". Se pose donc la question de savoir si, à partir de l'analyse de leurs trajectoires, les DCP pourraient permettre de reconstituer la circulation océanique au même titre que ces drifters. J'apporterai quelques éléments de réponse à cette question en présentant les résultats préliminaires obtenus à partir de deux jeux de données contenant les positions de DCP dérivant, qui alimentent une base de données de l'Observatoire Thonier de l'IRD, et celles des drifters du "Global Drifter Program".

Actions sur le document

Jeudi 11 mai - W. Exbrayat - Presentation de la bibliothèque de l'OMP

Par SEMSOU Dernière modification 28/04/2017 16:12
Quand ? Le 11/05/2017,
de 11:00 à 12:00
Où ? Salle Jules Verne
Participants Williams Exbrayat, OMP
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

Williams Exbrayat

Centre de Documentation OMP

 

Titre : Comment faire efficacement de la bibliographie et de la bibliométrie quand (on n’est pas doué et) qu’on n’a pas le temps ?

Résumé : Être efficace, c’est maîtriser les potentialités parfois insoupçonnées des bases de données bibliographiques telles que le Web of Science et Scopus. Mettre en place une veille sur ses recherches, c’est très simple et c’est un vrai gain de temps. Connaître les capacités bibliométriques de ces bases de données, c’est aussi se doter d’une connaissance de son environnement de recherche. La bibliométrie (étude statistique des publications scientifiques), c’est enfin parfois bête et méchant, mais utile pour la réalisation de rapports. Le-index, le taux de citation, le rapport de citation, l’impact factor n’auront plus de secrets pour vous.

Actions sur le document

Jeudi 4 mai - N. Mayot - Processus de développement du phytoplancton

Par SEMSOU Dernière modification 31/03/2017 14:43
Quand ? Le 04/05/2017,
de 11:00 à 12:00
Participants Nicolas Mayot, LOV
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal


Nicolas Mayot

Laboratoire d'Océanographie de Villefranche sur Mer (LOV)

 

Titre : Influence des processus environnementaux sur la structure communautaire et la production du phytoplancton en Méditerranée Nord-Ouest

Résumé : Le phytoplancton joue un rôle essentiel dans le réseau trophique et le cycle du carbone. Il est donc primordial de comprendre les processus régulant son développement. En Méditerranée Nord-Ouest, le cycle annuel de la biomasse phytoplanctonique est caractérisé par une efflorescence particulièrement intense au printemps. Pour étudier l’influence des processus environnementaux sur la structuration saisonnière de la communauté phytoplanctonique une approche multi-outils basée sur des observations a été utilisée (combinant des données satellites, des campagnes et des plates-formes autonomes in situ). De plus, les répercussions sur la production phytoplanctonique saisonnière et annuelle ont été quantifiées à partir d’un modèle de production primaire. Il a été démontré qu’une convection hivernale intense dans la région provoque une augmentation significative de la biomasse et de la production phytoplanctonique printanière. Au niveau de la structure de la communauté phytoplanctonique, la contribution des diatomées à cette production primaire est, elle aussi, accrue.

Actions sur le document

Vendredi 21 avril - S. Bulusu - Decadal changes in sea surface salinity

Par SEMSOU Dernière modification 17/05/2017 16:33
Quand ? Le 21/04/2017,
de 11:00 à 12:00
Participants Subrahmanyam Bulusu, Professor, University of South Carolina (USA)
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

 Séminaire exceptionnel

 

Subrahmanyam Bulusu,
Professor of Satellite Oceanography & Physical Oceanography,
Satellite Oceanography Laboratory, School of the Earth and Ocean Sciences
University of South Carolina, Columbia (USA) 

 


Title : Investigating Interannual and Decadal Changes in Sea Surface Salinity in the Oceanic Subtropical Gyres and their connection to the Global Water Cycle


Abstract :

There is evidence that the global water cycle has been undergoing an intensification over several decades as a response to increasing atmospheric temperatures, particularly in regions with skewed evaporation – precipitation (E-P) patterns such as the oceanic subtropical gyres. Moreover, observational data (rain gauges, etc.) are quite sparse over such areas due to the inaccessibility of open ocean regions. We analyzed spatial and temporal salinity trends in five subtropical gyre regions over the past six decades using Simple Ocean Data Assimilation (SODA) reanalysis. It reveals that a positive rising trend in sea surface salinity in the subtropical gyres emphasizing evidence for decadal intensification in the surface forcing in these regions. Zonal drift in the location of the salinity maximum of the south Pacific, north Atlantic, and south Indian regions implies a change in the mean near-surface currents responsible for advecting high salinity waters into the region. Our results indicate an overall salinity increase within the mixed layer, and a salinity decrease at depths greater than 200m in the global subtropical gyres over 61 years, of which each individual gyre was analyzed in further detail. We determine that freshwater fluxes at the air-sea interface are the primary drivers of the sea surface salinity (SSS) signature over these open ocean regions by quantifying the advective contribution within the surface layer. This was demonstrated through a mixed layer salinity budget in each subtropical gyre based on the vertically integrated advection and entrainment of salt. Our analysis of decadal variability of fluxes into and out of the gyres reveals little change in the strength of the mean currents through this region despite an increase in the annual export of salt in all subtropical gyres, with the meridional component dominating the zonal. This study reveals that the salt content of E-P maximum waters advected into the subtropical gyres is increasing over time. A combination of increasing direct evaporation over the regions with increasing remote evaporation over nearby E-P maxima is believed to be the main driver in increasing salinity of the subtropical oceans, suggesting an intensification of the global water cycle over decadal timescales.

Actions sur le document

Jeudi 30 mars - S. Cravatte - Observations océan-atmosphère dans le Pacifique Tropical

Par SEMSOU Dernière modification 17/05/2017 16:20
Quand ? Le 30/03/2017,
de 11:00 à 12:00
Où ? Salle Lyot
Participants Sophie Cravatte, LEGOS/IRD
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

Séminaire exceptionnel

 

Sophie Cravatte,

LEGOS / IRD

 

Titre : Le projet international TPOS2020 : Repenser le système d'observations océan-atmosphère dans le Pacifique Tropical

 

Résumé :

TPOS2020 (Tropical Pacific Observing System for 2020) est un projet international, créé suite à la crise du réseau de mouillages TAO/TRITON, dont l’objectif est de repenser l’ensemble du système d’observations dans le Pacifique Tropical. Il vise à évaluer les différents éléments qui le composent et à construire, d’ici 2020, un nouveau système d’observations qui prenne en compte les avancées scientifiques et technologiques, qui soit intégré, international et pérenne, et qui puisse répondre à la fois aux besoins de la recherche sur le climat et aux besoins des centres de prévisions opérationnelles. Il inclut aussi une réflexion sur les besoins pérennes en observations biogéochimiques.

 

Alors que les différents éléments du système d’observations ont été développés de façon indépendante, le projet considère l’ensemble des plateformes et leurs complémentarités (mouillages, flotteurs Argo, observations satellites). Ces différentes sources de données doivent utilement être intégrées et les modèles avec assimilation de données, qui permettent une telle intégration, sont considérés comme des éléments importants du système. Leur amélioration est cruciale pour le succès du projet.

 

Avec cette vision, TPOS2020 propose de faire évoluer le réseau de mouillages pour cibler des phénomènes et des régions clefs. Les verrous scientifiques à lever pour une meilleure compréhension du système et pour permettre le développement des modèles concernent la couche de mélange océanique et les flux de surface qui interagissent avec elle ; le cycle diurne ; le couplage océan-atmosphère dans la région équatoriale ; les régions de bord ouest et est du Pacifique ; et la biogéochimie, en particulier les flux de carbone air-mer. Ces besoins seront satisfaits grâce à une combinaison de réseaux pérennes et d’observations expérimentales. Une attention particulière est portée sur l’amélioration des flux air-mer et sur l’obtention de bonnes estimations de vents.

 

Ce séminaire présentera les recommandations du premier rapport TPOS2020, publié en décembre 2016 (cf http://tpos2020.org/), et première étape vers une redéfinition et une amélioration du système d’observations. Les évolutions proposées ainsi que les raisonnements et justifications qui les sous-tendent seront discutés.

Actions sur le document

Vendredi 24 mars - A. Ody - Couleur de l'eau par satellite

Par SEMSOU Dernière modification 28/04/2017 16:11
Quand ? Le 24/03/2017,
de 15:00 à 16:00
Où ? Salle Lyot
Participants Anouck Ody, post-doctorante au MIO
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

Anouck Ody,

Post-doctorante à l'Institut Méditerranée d'Océanologie (MIO)

 

Titre : Les océans sous haute résolution: des eaux côtières aux algues flottantes

Résumé : Dans le Golfe du Lion, le Rhône déverse des sédiments et polluants qui peuvent grandement affecter la qualité et la productivité des eaux côtières. Le transport et la dynamique de ces sédiments, de leur source jusqu’à leur dissolution dans l’océan, ainsi que leur composition biogéochimique restent cependant peu connus, principalement à cause du faible échantillonnage spatio-temporel des données in situ.

A des milliers de kilomètres de là, les Antilles subissent depuis 2011 et de façon importante et irrégulière des invasions d'algues, les sargasses, s'échouant sur les plages et causant d'important problèmes socio-économiques. Les informations obtenues grâce aux données d'échouages et aux quelques observations opportunistes ne suffisent cependant pas à étudier la distribution et la dynamique des radeaux de sargasses et à comprendre les causes de leur récente arrivée dans les Antilles.

Avec leurs résolutions toujours plus importantes, les satellites sont aujourd'hui des outils puissants pour l'observation des océans. Dans ce séminaire, je vous présenterai comment les satellites de la couleur de l'eau peuvent compléter les données in situ et apporter des informations majeures à ces deux problématiques: le transport sédimentaire, du fleuve jusqu'à l'océan (Projet HIGHROC-LOV), et la distribution et dynamique des sargasses en Atlantique Nord et Central (projet SAREDAsss - MIO - IRD).

Actions sur le document

Jeudi 16 mars - J. Penney - Simulation of Double-Diffusion

Par SEMSOU Dernière modification 28/04/2017 16:13
Quand ? Le 16/03/2017,
de 11:00 à 12:00
Où ? Salle Lyot
Participants Jared Penney, post-doctorant Legos
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal


Jared Penney,

Post-doc LEGOS

 

Title : Direct Numerical Simulation of Double-Diffusion in Gravity Currents and Rayleigh-Taylor Instabilities

Abstract : When the density of a fluid is a function of the concentration of two different constituents, differences in the diffusivities of those constituents may result in a class of instability called double-diffusion. For example, when a layer of warm, salty water rests above a layer of cool, fresh water, the rapid diffusion of heat compared to the slow diffusion of salt results in localized parcels of high density fluid above the pycnocline. These parcels then sink out in the form of long, thin, convective cells called salt fingers. In the ocean, double-diffusion is thought to be an important mechanism in the transport of heat and salt. However, the scales of double-diffusive phenomena are considerably finer than many oceanographic processes (e.g., salt fingers typically range from a few millimetres to centimetres wide). The small scale of these structures can make their direct measurement in the environment difficult, and they are often considered sub-grid scale processes in many oceanographic models. In this talk, we discuss the results of high-resolution direct numerical simulations of fine-scale double-diffusive phenomena. The ability to compute quantities that cannot be measured directly through experiment, such as dissipation, stirring, and mixing, is a considerable advantage afforded by numerical simulation. We consider two different types of flow. The first set of simulations examines the development of gravity currents that are favourable to salt fingering, and explores how different vertical boundary conditions and current volumes affect the flow. The second set of simulations examines a three-layer system giving way to double-diffusive Rayleigh-Taylor (RT) instabilities, in an effort to characterize double-diffusive turbulence without imposed shear. The fluid in these simulations is assumed to be incompressible, and governed by the Navier-Stokes equations subject to the Boussinesq approximation. Density is defined by an approximation to the UNESCO equation of state that is third-order in temperature and first-order in salinity. High-quality three-dimensional visualization techniques are used to characterize the flow fields. Simulations of the salt fingering gravity currents revealed that no-slip boundaries cause the formation of standard lobe-and-cleft instabilities in the current head. Simulations with no-slip boundaries also encourage both an earlier onset and a greater degree of three-dimensionalization, as well as greater viscous dissipation, stirring, and mixing when compared to similar configurations using free-slip boundaries. In the three-layer simulation, RT instabilities were observed to dominate the length scales of kinetic energy, while double-diffusion dominated the length scales associated with the density field. This was confirmed through spectral analysis, in addition to displaying strong similarity between the dominant scales of salinity and density. Double-diffusion was also observed to be the cause of densities greater than the initial maximum value.

Actions sur le document

Jeudi 2 mars - Suivre les orages et mesurer la pluie grâce aux réseaux de téléphone mobile

Par SEMSOU Dernière modification 17/05/2017 16:21
Quand ? Le 02/03/2017,
de 11:00 à 12:00
Où ? Salle Coriolis
Participants Marielle Gosset, hydrométéorologue, IRD, UMR GET
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

Séminaire exceptionnel

 

Marielle Gosset

Hydrométéorologue IRD, GET


Titre : Suivre les orages et mesurer la pluie grâce aux réseaux de téléphone mobile : une donnée d’opportunité pour compléter les observations traditionnelles


Résumé :

L’idée d’exploiter la perturbation des réseaux de téléphonie par la pluie pour quantifier celle-ci a fait jour depuis une dizaine d’années. Plusieurs auteurs ont montré qu’en analysant les signaux émis et reçus entre les antennes-relais, on pouvait quantifier l’atténuation des micro-ondes due à la pluie et, par suite, estimer les intensités pluvieuses. Grâce aux données sur l’ensemble d’un réseau de téléphonie mobile, on peut obtenir des champs haute résolution, comparables – et potentiellement meilleurs en zones urbaines- que ceux des radars météorologiques. Les services météo des Pays-Bas et d’Israël expérimentent cette méthodologie à l’échelle nationale/régionale, d’autres pays comme l’Allemagne ou la Suisse testent la faisabilité en zone montagneuse ou pour l‘hydrologie urbaine. Enfin tout récemment, nos équipes ont démontré la faisabilité et quantifié les performances de cette méthode en Afrique (Burkina Faso ; Doumounia et al, 2014 ; Gosset et al, 2015) où le déficit d’information pluviométrique rend cette technique particulièrement intéressante. Une thèse démarre à l‘OMP sur l’utilisation de ces mesures, combinées à l‘information satellitaire, pour développer des systèmes d’alerte aux inondations adaptés aux pays les moins développés.

Ce séminaire exposera les principes de base de cette méthode, dressera l’état de l’art, présentera les avantages et limites de la technique, ses enjeux et ses perspectives. 

Ce sera également l’occasion de discuter du rôle des mesures d’opportunités dans les futurs systèmes d’observations, et de la position des équipes toulousaines dans ces initiatives. 

 

 

Initialement prévu le jeudi 26 janvier, ce séminaire a été reporté au jeudi 2 mars. Merci de votre compréhension.

Actions sur le document

Jeudi 23 février - Meso and submesoscale dynamics in the Gulf of Mexico

Par SEMSOU Dernière modification 28/04/2017 16:16
Quand ? Le 23/02/2017,
de 11:00 à 12:00
Où ? Salle Lyot
Participants Julien Jouanno, LEGOS/IRD
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

Julien Jouanno,

LEGOS/IRD

 

Titre : Meso- and submesoscale dynamics in the Gulf of Mexico

Résumé : 1)  Loop Current Frontal Eddies: formation along the Campeche Bank and impact of coastally-trapped waves. Velocity data from a mooring array deployed northeast of the Campeche Bank (CB), shows the presence of subinertial high-frequency (below 15 days) velocity fluctuations within the core of the northward flowing Loop Current. These fluctuations are associated with the presence of surface intensified Loop Current Frontal Eddies (LCFEs), with cyclonic vorticity and diameter < 100 km. Analysis of high resolution simulations suggests that they originate along and north of the CB, their main energy source being the mixed baroclinic-barotropic instability of the northward flow along the shelf break. Model results show that wind variability associated with winter cold surges are responsible for the emergence of high-frequency LCFEs in a narrow band of periods (6-10-day) in the region of the CB. 

2) Impact of submesoscale dynamics on vertical exchanges of tracers in the Gulf of Mexico. A set of long term regional simulations (with horizontal resolution at ¼°, 1/12° and 1/36°) has been designed to investigate the role played by the meso- and submesoscale turbulence on the dispersion of passive tracers in the upper layers of the Gulf of Mexico. In contrast to recent studies suggesting that enhanced submesoscale activity in the winter mixed layer may achieve efficient exchanges with the permanent thermocline below, the model analysis suggests that the eddy activity at scales shorter than the mesoscale reduces the exchanges between the surface and the thermocline. This effect is explained by the restratifying action of the submesoscale turbulence that efficiently limits the deepening of the mixed-layer in response to atmospheric winter synoptic events.

Actions sur le document

Vendredi 3 février - Microwave remote sensing

Par SEMSOU Dernière modification 28/04/2017 16:13
Quand ? Le 03/02/2017,
de 11:00 à 12:00
Où ? Salle Jules Verne
Participants Dr. Xiyu Xu, associate professor, Laboratory of Microwave Remote Sensing, China
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

Dr. Xiyu Xu,

associate professor of the Laboratory of Microwave Remote sensing, National Space Science Center, Chinese Academy of Sciences

 

 

Title : Remarks on the advance of microwave remote sensing and satellite altimetry in China

Abstract : Dr. Xiyu Xu is a visiting scholar in LEGOS from China. He is an associate professor of the key Laboratory of Microwave Remote Sensing, National Space Science Center, Chinese Academy of Sciences. His scientific interest lies in the data processing and calibration of satellite radar altimeters. He will work with Anny Cazenave and Florence Birol this year.

As a newcomer he is willing to make acquaintance with new colleague of LEGOS, not only in the academic work, but also in real life. He plans to give a brief seminar on the general information of his affiliation in China and himself, and on the recent advances of microwave remote sensing and satellite altimetry in China. He will be very appreciated if the seminar can draw your attention.

Actions sur le document

Mardi 24 janvier - Regional ocean-atmosphere interactions and biogeochemical activity

Par SEMSOU Dernière modification 28/04/2017 16:13
Quand ? Le 24/01/2017,
de 11:00 à 12:00
Où ? Salle Lyot
Participants Lionel Renault, research assistant, Department of Atmospheric and Oceanic Sciences, UCLA Los Angeles
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

Lionel Renault,

Research assistant, Department of Atmospheric and Oceanic Sciences (AOS), University of California, Los Angeles (UCLA)

 

Titre : Regional Ocean-Atmosphere Interactions and their Consequences on the Circulation and on the Biogeochemical Activity

Résumé : The Ocean - Atmosphere interactions have a large influence on the climate and on the ecosystems at the basin scale. The main climatic modes of variability (e.g., El Nino, NAO, ...) are coupled modes between the Ocean and the Atmosphere. The ecosystems have a strong response to those variations through the influence of the wind, the light, and the temperature on the nutrient stock and, thus, on the primary production and the oxygen concentration.

Systematic biases in sea surface temperature in global models have highlighted the limitations of studies based on the global models and have, thus, spurred the investigation of the Ocean-Atmosphere interactions based on the regional modelling approach.

In the past few years, it has been demonstrated that the regional Ocean-Atmosphere interactions can strongly modulate the variability and the mean physical and biogeochemical state of the ocean.

In this presentation, the focus will be on two processes involving Ocean-Atmosphere interactions: the wind stress curl forcing associated to the so-called wind drop-off and the current feedback to the atmosphere. Using a set of regional coupled Ocean and Atmosphere models over different regions encompassing Eastern and Western boundary current systems, we will illustrate to which extent those interactions can control the exchange of energy between the Ocean and the Atmosphere, the mean and meso-scale circulations, and the net primary production and oxygen concentration. Implication of these results for understanding the deoxygenation of the ocean and the impact of climate change on the Eastern Boundary Upwelling System will be discussed

Actions sur le document

Jeudi 19 janvier - Energies renouvenables et transition énergétique

Par SEMSOU Dernière modification 17/05/2017 16:32
Quand ? Le 19/01/2017,
de 11:00 à 12:00
Participants Stéphan Astier, Professeur émérite à l'INP Toulouse, Laboratoire LAPLACE UPS/INP/CNRS
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

Séminaire exceptionnel

 

Stéphan Astier

Professeur émerite à l'INP Toulouse

Laboratoire LAPLACE UPS/INP/CNRS

 

Titre : Energies renouvelables et transition énergétique

 

Résumé :

Avec l’entrée en vigueur depuis le 4 novembre 2016 de l’accord de Paris sur le climat, conclu à l’issue de la 21ème Conférence des parties, tenue à Paris fin 2015, on est officiellement entré dans une phase de transitions sociétales visant simultanément une adaptation aux dérèglements climatiques et la limitation de ces dérèglements par atténuation des émissions de gaz à effet de serre (GES). L'objectif d’une limitation du réchauffement mondial entre 1,5 °C et 2 °C d’ici 2100, implique de limiter la teneur CO2 dans l’atmosphère à 450 ppm en ayant divisé par deux les émissions mondiales de CO2 en 2050 (par quatre en OCDE). Si tous les secteurs d’activités sont concernés, le domaine énergétique l’est particulièrement car il est mobilisé par tous les autres secteurs d’activités et fondé sur une exploitation massive des hydrocarbures fossiles fortement émettrice de GES. Il représente ainsi à lui seul plus de 50% de l’empreinte écologique globale de l’humanité. Le secteur des transports est souvent mis à l’index mais la production d’électricité, peu émettrice en usage final, constitue en même temps le premier émetteur de CO2 par sa génération encore très majoritairement d’origine fossile.

Dans ce contexte, le développement des sources d’énergies renouvelables et une électrification conjointe et croissante des usages, notamment des transports, apparaissent comme des conditions nécessaires du développement durable. Mais cela implique de nouveaux impacts à prendre en compte (emprises territoriales, raréfaction de matériaux, …) et de nouvelles contraintes, particulièrement pour les réseaux électriques qui devront être restructurés (Smart-grids). Différentes voies technologiques nouvelles sont proposées (séquestration du CO2, systèmes et véhicules hybrides, stockages énergétiques, nouveaux vecteurs énergétiques tel l’hydrogène, power-to-gas, smart-grids, etc) auxquelles il faut associer de nouveaux systèmes économiques et de nouveaux usages. Mais cela implique aussi un changement profond du rapport aux ressources naturelles et à l’énergie et des pratiques (efficacité, sobriété, concept NégaWatt) qui rend les choix citoyens et les décisions politiques d’autant plus difficiles que les situations présentes diffèrent d’une région à l’autre.

En reliant ces différents éléments, la présentation propose un point de vue actuel et prospectif sur cette problématique multidimensionnelle de la transition énergétique et du développement associé des énergies renouvelables avec un focus particulier sur la situation française dans le contexte européen et mondial.

Actions sur le document

Jeudi 12 janvier - A stochastic skeleton model for the MJO

Par SEMSOU Dernière modification 28/04/2017 16:13
Quand ? Le 12/01/2017,
de 11:00 à 12:00
Où ? Salle Pyrénées
Participants Sulian Thual, postdoctoral research fellow, New York University, Department of Mathematics
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal


Sulian Thual,

Post-doctoral position,

New York University, Department of Mathematics


Title : A stochastic skeleton model for the MJO

Abstract : The Madden-Julian oscillation (MJO) is the dominant mode of variability in the tropical atmosphere on intraseasonal timescales and planetary spatial scales. The skeleton model is a minimal dynamical model that recovers robustly the most fundamental features of the MJO such as its propagation speed, peculiar dispersion relation, quadrupole vortex structure, etc. This model depicts the MJO as a neutrally-stable atmospheric wave that involves a simple multiscale interaction between planetary dry dynamics, planetary lower-tropospheric moisture and the planetary envelope of synoptic-scale convective activity. We will show that the skeleton model can reproduce the intermittent generation of MJO events and their organization into wave trains with growth and demise with stochastic fidelity with the observational record. We achieve this goal by developing a simple stochastic parametrization for the unresolved details of synoptic-scale convective activity, that is coupled to otherwise deterministic processes in the skeleton model. In particular, the intermittent initiation, propagation and shut down of MJO wave trains in the skeleton model occur through these stochastic effects. In addition to this, we will discuss how the skeleton model may qualitatively reproduce additional features of intraseasonal variability when it accounts for more details of the meridional and vertical structure of convective activity. This includes MJO events with realistic front-to-rear (i.e. tilted) vertical structure as well as intraseasonal events with off-equatorial heating or northward propagation as in the asian monsoon.

Actions sur le document

Jeudi 5 janvier - Brazil-France-Africa cooperation in tropical Atlantic

Par SEMSOU Dernière modification 28/04/2017 16:16
Quand ? Le 05/01/2017,
de 11:00 à 12:00
Où ? Salle Lyot
Participants Moacyr Araujo, Associate Professor and vice-director of the Department of Oceanography, DOCEAN-UFPE, Brazil
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal


Moacyr Araujo

DOCEAN-UFPE, Brazil

 

Title : Brazil-France-Africa cooperation in tropical Atlantic : Main scientific topics and research frameworks

Abstract : The tropical Atlantic ocean is a complex area where zonal currents and counter-currents coexist with strong ocean-atmosphere heat exchanges as well as local upwelling of cold waters. It is a critical region for processes associated to the Meridional Overturning Circulation (MOC), such as cross-equatorial exchanges, and for SST variability that impacts on climate variability of the coupled tropical ocean/atmosphere system. In the tropical ocean, cold thermocline waters of non-equatorial origin from both hemispheres are transformed into warm waters masses via entrainment and subsequent surface heat flux, and then escape from this region northward as well as southward, although the net heat transport is northward. Several research programs have been proposed to study the transport and heat variability in this area. Most of these efforts focus on air-sea interaction processes related to climate change investigations. We intend to present an overview of the ocean research activities issued from joint Brazil-France-Africa efforts during the past two decades (and underway) in the tropical Atlantic. Scientific priority topics as well as main research cooperation frameworks will be presented.

Actions sur le document

Jeudi 1 decembre - Variability of surface currents and transports of the Central Mediterranean Sea using coastal altimetry

Par SEMSOU Dernière modification 28/04/2017 16:15
Quand ? Le 01/12/2016,
de 11:00 à 12:00
Où ? Salle Coriolis
Participants Fatma JEBRI, Doctorant LEGOS / MIO (Institut Méditerranéen d'Océanologie, Université de Toulon) / INSTM (Institut National des Sciences et Technologies de la Mer, Tunisie)
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal


Fatma JEBRI

Doctorant LEGOS / MIO / INSTM


Title : Variability of surface currents and transports of the Central Mediterranean Sea using coastal altimetry

Abstract : Along track altimetry data is used to observe and monitor coastal ocean features over the transition area between the Western and Eastern Mediterranean Basins. The relative performances of both the AVISO and the X-TRACK research regional altimetric datasets are compared using in situ observations. Results indicate the good potential of satellite altimetry to retrieve dynamic features over the area.

The seasonal evolution of the surface circulation is then analyzed by conjointly using X-TRACK data and remotely sensed sea surface temperature observations. This combined dataset clearly depicts different current regimes and bifurcations, which allows us to propose a new seasonal circulation scheme for the Central Mediterranean. The analysis shows variations of the path and temporal behavior of the main circulation features: the Atlantic Tunisian Current, the Atlantic Ionian Stream, the Atlantic Libyan Current and the Sidra Gyre. The interannual variations of the latter are also analyzed.

In a second time, the interannual evolution of the Atlantic water volume transport is estimated based on approximate equations model that assimilates altimetry data and is forced by bathymetry constraints. The model parameters are validated with in-situ hydrographic measurements. The mean transport budgets and low errors give highly promising results in the light of values quantified in previous works. The analysis allows us to propose insights on the upper layer transport at the long-term in the wild shelf areas of the Central Mediterranean. This basin variability seems to be mostly dominated by the mesoscale activity.

Actions sur le document

Vendredi 18 novembre - Le parc national des planeurs sous-marins

Par SEMSOU Dernière modification 28/04/2017 16:15
Quand ? Le 18/11/2016,
de 10:00 à 10:30
Où ? Salle Pyrénées
Participants Jean-Luc Fuda, DT-INSU, La Seyne sur mer
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal


Jean-Luc Fuda

DT-INSU, La Seyne/mer

 

Titre : Le parc national des planeurs sous-marins

Résumé : Le parc national des planeurs sous-marins a été créé en 2008 par le CNRS, en partenariat avec la DGA, l'IFREMER, l'IRD et l’UPMC. Il est géré par la Division Technique de l'INSU sur le site IFREMER de la Seyne sur mer. Il est opéré par une équipe de 5 personnes qui proposent  une prestation clé en main aux utilisateurs: préparation des engins, organisation logistique, opérations à la mer et pilotage 7/7 tout au long de l'année.

Depuis sa création, plus de 130 missions ont été réalisées, essentiellement en Méditerranée, mais également en Atlantique et dans le Pacifique. Dans mon exposé, je présenterai l’historique du parc, les modalités d’accès aux appareils, et le déroulement concret de chaque mission (préparation, organisation logistique, déploiement, pilotage 7/7, récupération, données). L’année 2016 me permettra d’illustrer notre plan de charge pour une année typique. J'évoquerai le programme prévisionnel de l'année prochaine, l'état actuel du parc et je finirai par discuter de la nécessité de jouvence du parc actuel.

Actions sur le document

Jeudi 17 novembre - La mesure de la SSS par télédétection et lors de la campagne SPURS2

Par SEMSOU Dernière modification 17/05/2017 16:28
Quand ? Le 17/11/2016,
de 15:00 à 16:00
Où ? Salle Lyot
Participants Jacqueline Boutin, DR CNRS
Audrey Hasson, Post-doctorante
LOCEAN-IPSL
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

Séminaire exceptionnel

 

Jacqueline Boutin,

Audrey Hasson,

 LOCEAN-IPSL

 


Titre : La mesure de la salinité à la surface de l'océan par télédétection et durant la campagne SPURS2


Résumé :

La salinité à la surface de l'océan (SSS) est observée par satellite depuis 2010 (mission SMOS (2010-), Aquarius (2011-2015), SMAP (2015-)).

La première partie sera consacrée à l'état des connaissances sur la télédétection de la SSS, les caractéristiques des SSS inversées à partir de ces missions, leur complémentarité et leur apport relativement à d'autres mesures in situ et satellitaires pour surveiller la variabilité océanique à mésoéchelle et la variabilité induite par la pluie.

Dans une seconde partie, Audrey Hasson présentera les résultats préliminaires acquis durant la première campagne SPURS2 qui a eu lieu dans le Pacifique tropical durant l'été 2016 et qui vise à mieux appréhender les processus reliant SSS et pluie.

Actions sur le document

Jeudi 20 octobre - Empreinte basse-fréquence de la variabilité intrinsèque océanique

Par SEMSOU Dernière modification 28/04/2017 16:12
Quand ? Le 20/10/2016,
de 11:00 à 12:00
Où ? Salle Lyot
Participants Guillaume Serazin, post-doc LEGOS
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal


Guillaume Serazin,

LEGOS, Toulouse

 

Titre : Empreinte basse-fréquence de la variabilité intrinsèque océanique sur l’océan global à travers différents jeux de simulations turbulentes

Résumé : Ce séminaire est l’occasion de présenter quelques résultats concernant la variabilité océanique intrinsèque générée spontanément sous forçage atmosphérique saisonnier dans des simulations océaniques à haute-résolution (1/4° et 1/12°), en présence de tourbillons de méso-échelle (~ 100 km). L'empreinte de la variabilité intrinsèque sur le niveau de la mer (SLA) est caractérisée dans plusieurs gammes d'échelles spatio-temporelles par des méthodes de filtrage. En particulier, il est montré que la variabilité petite-échelle inter-annuelle à décennale de SLA observée par les satellites altimétriques, a un caractère stochastique et est majoritairement intrinsèque. Aux échelles de temps multi-décennales, la variabilité intrinsèque de SLA dans les régions océaniques turbulentes est d'amplitude comparable à la variabilité interne simulée dans les modèles climatiques couplés (dénués de turbulence océanique), et pourrait constituer une source additionnelle d'incertitudes dans la détection de l'élévation régionale du niveau de la mer d'origine anthropique. Une analyse spectrale montre enfin que l'advection non-linéaire de vorticité relative transfère spontanément de l'énergie cinétique d'ondes frontales hautes-fréquences vers des tourbillons de méso-échelle plus lents, générant in fine de la variabilité intrinsèque basse-fréquence. Des résultats préliminaires concernant l'impact de la variabilité intrinsèque basse-fréquence sur le contenu de chaleur à différentes profondeurs seront également montrés, suite à l’analyse récente d’un ensemble novateur de 50 simulations au 1/4°. Ces travaux témoignent plus généralement du caractère chaotique de l'océan turbulent, dont l'interaction avec l'atmosphère est encore mal comprise.

Actions sur le document

Jeudi 13 octobre - Evolution morphosédimentaire à long terme d'un estuaire

Par SEMSOU Dernière modification 28/04/2017 16:18
Quand ? Le 13/10/2016,
de 15:00 à 16:00
Où ? Salle Lyot
Participants Pierre Le Hir, Dyneco, Ifremer
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

 

Pierre Le Hir,

IFREMER Plouzané

 

Titre : Evolution morphosédimentaire à long terme d'un estuaire : effets du changement climatique et rôle des marais végétalisés. Etude par modélisation d'estuaire schématique
Résumé : Parmi les impacts du changement climatique en estuaire, l'un des plus difficiles à appréhender est leur possible évolution morphologique, due à la montée du niveau de la mer en aval ou aux changements d'apports liquides et/ou solides en amont. Tandis que les chenaux sont souvent contraints et entretenus sur des critères de navigabilité, les estrans et marais maritimes sont susceptibles d'être fortement impactés par le changement climatique pour deux raisons:

- le profil transversal d'un estuaire est généralement convexe, et les estrans supérieurs, le plus souvent végétalisés, ne sont inondés qu'à pleine mer de vive eau : en cas d'élévation de la mer, ce taux d'inondation peut s'accroître très fortement, et générer de nouvelles contraintes sur l'écosystème de marais;

- l'élévation des marais dépend du taux de sédimentation, qui lui-même dépend du taux d'inondation et des concentrations en suspensions dans l'estuaire.

Un modèle hydrodynamique et de transport de sédiment, 3D et simulant de façon simplifiée les processus d'érosion/advection/dépôt du sable et de la vase, est utilisé pour simuler l'évolution morphologique d'un estuaire schématique, initialement en forme d'entonnoir. Un facteur morphodynamique est utilisé pour accélérer les évolutions sédimentaires. Le développement de la végétation est asservi à la cote bathymétrique, et interagit avec l'hydrosédimentaire en freinant les écoulements, en piégeant une part des suspensions et en générant une sédimentation de matière organique.

Les résultats montrent une forte dépendance de l'évolution des estrans supérieurs et de leur taux d'inondation aux apports de sédiments en amont et selon le rythme d'élévation du niveau moyen de la mer. Des chenaux secondaires de drainage dans les marais maritimes sont spontanément reconstitués par le modèle. Les effets de la végétation sont discutés.


Actions sur le document

Par SEMSOU Dernière modification 09/06/2017 10:30

(Aucune image n'a encore été transférée sur le serveur)

Actions sur le document

Actions sur le document

Navigation