Skip to content. | Skip to navigation

Laboratoire d’Etudes en Géophysique et Océanographie Spatiales

Personal tools

This is SunRain Plone Theme

Navigation

You are here: Home / Events / Séminaires

Séminaires

by Webmaster Legos last modified Feb 07, 2012 11:59 AM

Jeudi 12 janvier - Les Avancées d’AMMA sur les Interactions Océan-Atmosphère

by SEMSOU last modified Jan 09, 2012 05:23 PM
When Jan 12, 2012
from 11:00 AM to 01:00 PM
Where Salle Coriolis
Attendees Guy Caniaux
Add event to calendar vCal
iCal

Guy Caniaux, Hervé Giordani et Jean-Luc Redelsperger

 

Les Avancées d’AMMA sur les Interactions Océan-Atmosphère

 

Résumé / Abstract : 

On exposera les principaux résultats acquis depuis les expériences AMMA/EGEE (Atlantique équatorial) en 2006 dans le domaine des interactions océan-atmosphère. Ces résultats  montrent que la langue d'eau froide dans l'est de l’Atlantique équatorial joue un rôle clé sur la mousson africaine. Le renforcement des alizés, associés à la circulation autour de l'anticyclone de Ste Hélène, favorise le pré-conditionnement de la thermocline et le développement de la langue d’eau froide. Les processus majeurs à l’origine de sa formation seront discutés. Le front équatorial Atlantique qui marque sa limite nord, modifie les flux de surface, lesquels affectent la circulation dans la basse atmosphère. Cette circulation contribue à faire migrer l’humidité et la convection vers le nord et influence le saut de mousson.

 

The results gathered since the AMMA/EGEE campaigns in 2006 in the field of air-sea interactions are exposed. They point out the key role of the Atlantic cold tongue in the eastern equatorial Atlantic on the West African monsoon. The strengthening of southeasterlies, associated with the Sta Helena anticyclone, promotes the preconditioning of shallow thermocline along the equator and the development of the cold tongue. The equatorial front on its northern boundary, modifies the surface heat fluxes which affect the circulation in the lower atmosphere. This circulation contributes to push northward moisture and impacts the monsoon jump.

 


1.      CNRM/GAME, Météo-France/CNRS, 42 Avenue Gustave Coriolis, 31057 Toulouse

 
 

2.      LPO, CNRS-IFREMER-IRD-UBO, 29280 Plouzané

 


Document Actions

Mardi 6 décembre - Laminar and weakly turbulent oceanic gravity currents performing inertial oscillations

by SEMSOU last modified Nov 28, 2011 10:23 AM
When Dec 06, 2011
from 11:00 AM to 12:30 PM
Where Salle Jules Vernes
Attendees Achim Wirth, LEGI
Add event to calendar vCal
iCal

Achim Wirth, LEGI

Laminar and weakly turbulent oceanic gravity currents performing inertial oscillations

 

 

Abstract :

The small scale dynamics of a weakly turbulent oceanic gravity current is determined.

The gravity current considered is initially at rest and adjusts by performing inertial oscillations to a geostrophic mean flow.

The dynamics is explored with a hierarchy of mathematical models.

The most involved are the fully 3D Navier-Stokes equations subject to the Boussinesq approximation.

A 1D and 0D model of the same gravity current dynamics are systematically derived.

Using this hierarchy and the associated solutions of the numerical models,

the turbulent dynamics at the bottom and the interface

is explored and their interaction investigated.

Three different regimes of the small scale dynamics of the gravity current are identified,

they are characterised by laminar flow, coherent roll vortices and turbulent dynamics

with coherent streaks and bursts.

 

The problem of the rectification of the turbulent fluxes, that is how to average out the variations

and calculate their average influence on the flow is considered.

It is shown that two different regimes of friction are superposed,

an Ekman friction applies to the average geostrophic flow and a linear friction,

not influenced by rotation, to the inertial oscillations.

The combination of the two makes the bulk friction non-local in time for the 0D model.

 

The implications of the results for parametrisations of the

Ekman dynamics and the small scale turbulent fluxes in the

planetary boundary layer are discussed.

Document Actions

Jeudi 24 novembre - Quand les éléphants de mer nous aident à mieux observer et comprendre l'océan austral : vers des approches fines échelles

by SEMSOU last modified Feb 07, 2012 09:58 AM
When Nov 24, 2011
from 11:00 AM to 12:00 PM
Where salle Jules Verne
Attendees Christophe GUINET, CEBC
Add event to calendar vCal
iCal


Christophe GUINET, CEBC

 

Titre:
Quand les éléphants de mer nous aident à mieux observer et comprendre l'océan austral : vers des approches fines échelles

 

 

Résumé:

 

L’éléphant de mer austral, le plus grand des phoques, ne revient à terre que pour se reproduire et muer. Le reste du temps cet animal est en mer. Cet animal effectue quotidiennement une soixantaine de plongées de 20 à 30 minutes et à de grandes profondeurs, 500 m en moyenne, mais certaines de ces plongées peuvent dépasser deux milles mètres. Depuis 2004, un programme pluridisciplinaire étudie l’écologie de ce prédateur en fonction du contexte océanographique. Ce contexte océanographique est établi en combinant les données in situ de température, salinité, fluorescence, oxygène dissout… collectées directement par les éléphants de mer aux données satellitaires d’observation de l’océan. D’un point de vue écologique, l’objectif de ce programme est d’identifier les habitats de pêche en fonction de l’âge et du sexe des individus, d’évaluer en fonction des habitats de pêche choisis par les individus les effets des variations interannuelles des conditions océanographiques sur les performances de pêche et démographiques de ce prédateur. Les résultats obtenus à ce jour révèlent la part prépondérante des poissons lanternes (myctophidés) dans le régime alimentaire des femelles et des males juvéniles. Ces dernières années des approches très fines échelles ont été mises en œuvre avec l’obtention de trajectoire GPS, de données océanographiques (température, lumière) à haute fréquence (toute les secondes) et de capture de proies. Ces nouvelles informations combinées aux données satellitaires (altimétrie, température de surface, couleur de l’eau) et leurs produits dérivés tels que l’identification de tourbillons et filaments mais aussi de « l’histoire de vie » des masses d’eau visitées nous renseignent sur les processus contrôlant la structuration horizontale et verticale des champs de proies. Ainsi les éléphants de mer deviennent des bio-échantillonneurs océanologiques tout à fait pertinents de l’Océan Austral.

 

 

Document Actions

Document Actions